Caractère (le)

ENCORE UNE FOIS SEULEMENT, SEIGNEUR - Phœnix, AR., 20. 01. 1963 - §124  De même, l’église sait, dans sa corruption morale, que nous ne pourrons jamais relever le défi de l’heure. Le Communisme est en train de remporter la victoire sur le tout. Et qu’essayons-nous de faire ? Nous cherchons la consolation, en nous joignant, en nous attelant avec ces gens, des dénominations qui ne croient même pas à la guérison divine, ni à la puissance de Dieu. Comment deux peuvent-ils marcher ensemble s’ils ne s’accordent pas ? Nous nous sommes mis sous un même joug avec des sottises comme ça, et nous attendons que Dieu… Nous disons : "De grands nombres." Dieu ne fait pas attention aux grands nombres. Dieu recherche le caractère.

 

LE MARIAGE ET LE DIVORCE - Jeff., IN., 21. 02. 1965 - §131   Le péché est beau aux yeux du monde, mais Dieu ne se caractérise pas par ce genre de beauté. Saviez-vous ça ? Dieu se caractérise par le caractère, un beau caractère.

 

LES REALITES INFAILLIBLES DU DIEU VIVANT - Jeff., IN., 26. 06. 1960 -     §156   Hier, j’ai vu un homme descendre la rue. Je me rendais au bout de la ville pour quelque chose, et là, j’ai vu homme après homme ; descendre la rue, avec sa jeune et jolie femme, portant une petite vieille robe, dont l’apparence était horrible. Ce n’est pas un homme, c’est une femmelette. Quiconque laisserait sa femme s’habiller ainsi, n’a rien d’un homme. Oh, il pourrait avoir de gros muscles, mais ce n’est qu’une brute, c’est un animal.  L’homme, c’est le caractère. Jésus, le plus grand Homme qui ait jamais vécu, n’était qu’un tout petit Gars, n’avait aucune beauté qui nous L’aurait fait désirer, l’Homme le plus grand qui ait jamais vécu, mais il n’y a jamais eu un Caractère présenté au monde comme Jésus-Christ.

 

IDENTIFICATION - Tulare, CA., 16. 02. 1964 - §40  Ainsi, il fallait quelque chose qui n’était pas impie, qui pouvait produire un Caractère comme Jésus-Christ. Et c’est Dieu qui veillant sur Sa création, et Son propre Caractère d’amour, voyant ce qui était perdu, et qui était néanmoins à Son image, fait pour Sa gloire, et à voir cette perte, Son amour projeta Jésus-Christ. Dieu a tant aimé le monde qu’Il a donné Son Fils unique engendré. C’était Dieu qui se manifestait Lui-même, non pas quelqu’un d’autre, mais Lui-même, sous une forme corporelle, afin de racheter ce qui était perdu. Je me demande combien cela a été triste, quand Dieu baissa Son regard sur la terre, et qu’Il regretta d’avoir fait l’homme.

 

LE MARIAGE ET LE DIVORCE - Jeff., IN., 21. 02. 1965 - §142   §142   Remarquez, bon, mais Dieu se caractérise par le caractère. "L’aspect de Jésus n’avait rien pour nous plaire", mais il n’y a jamais eu un caractère comme le Sien sur la terre.

 

L’EVANGELISATION AU TEMPS DE LA FIN - Jeff., IN., 03. 06. 1962 - §193   Jésus tient compte du caractère, pas des membres ! Le savez-vous ? Il tient compte des caractères. Dieu a toujours essayé de prendre un homme dans Sa main. C’est tout ce qu’il Lui faut, un seul homme, et Il fera Son œuvre pendant des années. Songez-y donc, Il n’a pu trouver qu’un seul homme juste du temps de Noé. Au temps de Moïse,, Il n’a trouvé qu’un homme juste.

 

EXPOSE DES SEPT ÂGES DE L’EGLISE - p. 111 §1-2 En langage clair, le caractère même de Jésus a été perfectionné par les souffrances, afin qu’eux aussi, par leur foi en Dieu, en souffrant pour Lui, arrivent à une perfection. (…) Si nous ne souffrons pas avec Lui, nous ne pourrons pas régner avec Lui. Il faut souffrir pour pouvoir régner. La raison en est qu’on ne peut tout simplement pas former un caractère sans souffrance. Le caractère est une VICTOIRE, pas un don. Un homme qui n’a pas le caractère ne peut pas régner, car la puissance sans le caractère, c’est satanique. Mais la puissance avec le caractère est apte à régner.

2011 Caractère (le).
Powered by Joomla 1.7 Templates