Chants et cantiques

DIEU MAL COMPRIS - Jeff., IN., 23. 07. 1961 -   §146-148   Je crois que quelqu’un qui vient dans une réunion de guérison doit y venir comme pour le salut, avec révérence, dans la foi. Chaque personne présente ne va pas se mettre à crier et à danser, mais voyant son frère ou sa sœur s’avancer pour demander à Dieu d’être miséricordieux envers lui, inclinera plutôt la tête et se mettra à prier, disant : "O Dieu, aide mon frère maintenant, alors que le pasteur prie pour lui et l’oint. Que le Saint-Esprit vienne sur lui, et lui donne la foi pour croire à sa guérison. C’est un précieux frère. C’est une précieuse sœur." Priez pour lui au lieu d’être là à chanter, crier et danser. (…) Je crois qu’il y a un temps et un ordre à respecter. Quand Dieu déverse la bénédiction, que les gens crient, et que la gloire du Seigneur descend, si les gens veulent hurler, crier et faire tout ce que l’Esprit leur dit, allez-y, c’est bien. Mais quand un homme s’avance pour la guérison, et que c’est une question de vie ou de mort, je crois qu’il faut être respectueux, et parler à notre Père en faveur de ce frère.

 

UN JUGEMENT DE LA COURS - Birmingham, Alabama, 12. 04. 1964 - §280-281   Maintenant, croyez de tout votre cœur, maintenant, alors que nous chanterons doucement "Crois Seulement". Frère Borders. [Frère Branham et les ministres prient et imposent les mains à ceux qui s’avancent dans la ligne de prière, pendant que la congrégation prie chante doucement "Crois Seulement". Espace vide sur la bande – Ed.]

 

  LA PUISSANCE DE TRANSFORMATION - Prescott, AZ., 31. 10. 1965 - §144   Et vous parlez d’un tas de Rickies, jouant là-haut comme ils le font, et ils s’appellent eux-mêmes "chanteurs de l’Evangile" ! ["Gospel Singers", en anglais - Trad.] C’était un discrédit pour Jésus-Christ, à voir leur façon de se comporter, se trémoussant, et ces cheveux coupés à la Ricky, et tout cela, vous savez. Cela ressemblait à de la moquerie.

 

 L’INFLUENCE - Shreveport, LA., 30. 11. 1963 - §47   De chanter ces chants chrétiens, et des choses comme ça, devant des jeunes gens, et sortir devant le monde comme cela, cette influence est la plus grande pierre d’achoppement, plus même que toutes les buvettes et toutes les autres choses qu’il y a dans le pays. C’est une disgrâce qu’il en soit ainsi, et même que ce soit permis. L’église devrait se lever et ne même pas permettre que ces hymnes soient chantés par ce genre de types. Ils prennent le talent que Dieu leur a donné, et ils influencent, alors que leur vie parle plus haut que leurs paroles. Comment les gens peuvent-ils jouer à de tels jeux comme le font ces hommes, et ensuite se lever et chanter des hymnes et des choses comme ça ? C’est l’apogée de l’hypocrisie. Et nous voyons que cela entre parmi les Chrétiens, les croyants.

 

 LE TEMPS DE LA MOISSON - Phœnix, AZ., 12. 12. 1964 -   §19   J’avais simplement à cœur de critiquer cela, parce que pour moi, cela ressemble à une mise en scène de Hollywood, simplement un tas d’inconduite. Il n’y avait pas le côté sacré qu’il devait y avoir. Et ils chantent ces hymnes au rythme du rock’n’roll, avec sur eux pleins de clinquants. Est-ce que l’Evangile est devenu un "show" ? Eh bien, pour moi, si c’est ce qu’Il est devenu, je n’ai rien affaire avec cela. Je veux quelque chose de réel et d’authentique, et nous voulons le garder de cette façon.

 

 QUESTIONS ET REPONSES - Jeff., IN., 30. 01. 1954   -   §111   En premier lieu, si vous voulez une Ecriture, les gens sont censés venir dans la Maison de Dieu pour un but, lequel est de chanter et d’adorer Dieu. C’est de cette façon que Dieu veut cela.

 

 HEBREUX CHAPITRE SIX, 2è PARTIE - Jeff., IN., 08. 09. 1957   -   §499 Il y a quelque chose au sujet de ces cantiques à l’ancienne mode, les hymnes de l’ancien temps : Je préfère les avoir plutôt que toutes ces nouvelles chansons du monde qui sont dans les églises chrétiennes.

 

LA PORTE DU COEUR - San Jose, CA., 28. 11. 1959   -   E-1 Je vous dis, j’aime vraiment chanter.

 

LES 70 SEMAINES DE DANIEL - Jeff., IN., 06. 08. 1961   -   § 230   Oh, la la. Ne vous sentez-vous pas bien ? Pensez-y, mes amis, ceci c’est la Pentecôte, l’adoration. Ceci, c’est la Pentecôte. Battons nos mains et chantons cela. Les Pentecôtistes, tout le monde, essayez de vous libérer, faites sortir de vous ce vieux formalisme méthodiste. Venez maintenant et chantons cela !

 

QUESTIONS ET REPONSES – Jeff., IN., 30. 08.64 – (Soir)   -   §210   J’aime ça, pas vous ? Oh, j’aime ces bons vieux  cantiques ; il y a quelque chose à leur sujet que j’aime. Vous pouvez prendre tous vos chants hachés, comme vous voulez. Donnez-moi plutôt cela, j’aime cela, Derrière Le Voile Fendu’, et ces autres beaux chants comme cela. Je les aime. Je pense que chanter fait partie de l’adoration (oui, monsieur), chanter les louanges du Seigneur. Très bien, notre cantique de congédiement, c’est ‘Prends Le Nom De Jésus Avec Toi’.

 

POURQUOI IL FALLAIT QUE CE SOIT LES BERGERS  -   Tucson, AZ., 21. 12. 1964   -   §272   Maintenant, fermons nos yeux, élevons nos mains et chantons-Lui.

 

UN HOMME QUI FUIT LA PRESENCE DE DIEU -  Jeff., IN., 17. 02. 1965   -   §167c   Cela vous fait-il vous sentir mieux ? Combien aiment chanter ces vieux cantiques ? Je les aime tout simplement. Pas vous ? Cela ne vous fait-il pas vous sentir bien ? Oh la la ! Oh, élevons nos mains et louons-Le à notre façon.

 

APOCALYPSE, LIVRE DES SYMBOLES -   Jeff., IN., 17. 06. 1956   -   §129   … Si les chants sont inspirés, et je crois qu’ils sont non seulement inspirés, mais aussi prophétiques, j’espère que je me lèverai ce jour-là, lorsque ce chant sera chanté. "Il y aura une rencontre dans les airs".

 

L’ÂGE DE SARDES - (RDJC – n° 7)  -   Jeff., IN., 29. 12. 1960   -   §190   Oh ! Autrefois nous chantions un vieux chœur au pied de l’autel, je ne sais pas si nous pouvons encore le chanter aujourd’hui : "Il y a une place pour moi à la Fontaine". Aimez-vous ces vieux chœurs ? Il faudrait que quelqu’un nous donne le ton, quelqu’un qui connaît ce cantique.

 

LA PAROLE INFAILLIBLE DE DIEU - Chicago, IL., 06. 04. 1956   -   E-45   Vous savez, c’est cette sorte d’Esprit que j’aime, cet Esprit doux et tendre du Seigneur Jésus. N’aimez-vous pas simplement ça ? C’est comme si ça récurait simplement votre cœur, quand ça entre. "Doucement, tendrement, Jésus appelle". J’aime ces cantiques à l’ancienne mode, les vieux hymnes de l’église. J’aime mieux ça que ces chants dansant et autres que nous avons aujourd’hui. Je suis un prédicateur à l’ancienne mode ; j’aime la manière à l’ancienne mode. "Plus près de Toi, mon Dieu," "Rocher d’Ages frappé pour moi," tous ces fameux vieux cantiques, je crois qu’ils étaient inspirés, alors que leurs auteurs les écrivaient sous inspiration du Saint-Esprit. Ne le croyez-vous pas?

 

MESSSIEURS, NOUS VOUDRIONS VOIR JESUS (en anglais) - Jeff., IN., 24. 12. 1961 - Pg. 33 §2   S’il y a quelque chose que je n’aime pas, c’est bien une voix trop entraînée, des gens qui se lèvent et chantent comme s’ils souffraient de colique, qui soutiennent leur souffle jusqu’à ce que leur visage devienne noir. Ils ne chantent pas, ils font simplement du bruit. Mais ce que j’aime, c’est une personne née de nouveau, un bon pentecôtiste à l’ancienne mode, qui chante du fond du cœur. Même si leur voix n’est pas une sommité, ils ont néanmoins l’Esprit ; vous pouvez Le sentir vous déchirer. Alléluia ! J’aime cela – J’aime l’effet qui s’en suit, quand le Saint-Esprit bénit cela, vous savez. J’aime cela. Pour moi, c’est simplement réel. Oui !

 

 LA PUISSANCE DE TRANSFORMATION (en anglais) - Prescott, AZ., 31. 10. 1961 - §23   Dieu aime être adoré. Et lorsque vous L’adorez, il ne s’agit pas simplement de chanter un cantique comme nous le faisons, mais le chanter dans l’esprit d’adoration, vous voyez, alors vous ressentez le Saint-Esprit qui rebondit.

 

 LA SOIF  - Tucson, AZ., 19. 09. 1965 - §88   Oh, qu’est-ce qui est arrivé à la sincérité, où sont ces hymnes à l’ancienne mode que nous avions l’habitude de chanter, en nous réjouissant dans l’Esprit de Dieu, alors que des larmes coulaient sur nos joues ? Et maintenant, nous essayons de soutenir notre voix jusqu’à ce que nous n’ayons plus assez de souffle en nous, au point que notre visage devient bleu, pour montrer que nous sommes un géant de la chanson. Voyez-vous, nous avons copié cela de Hollywood, ainsi que tous ces programmes que nous voyons dans cette manière intellectuelle de chanter des hymnes et d’entraîner la voix. J’aime entendre un bon chant ; j’aime entendre un bon chant pentecôtiste à l’ancienne mode, venant du cœur. Mais je déteste certainement entendre ces cris aigus qu’ils appellent chant aujourd’hui. C’est vrai. Je pense que c’est la chose la plus ridicule. C’est une perversion. C’est vrai.

 

L’INVASION DES ETATS-UNIS -   Jeff., IN., 09. 05. 1954 - §117-118   Mais, aujourd’hui, nous disons : ‘‘Que tout le monde se réjouisse. Que tout le monde batte des mains. Que tout le monde pousse des cris, ‘Alléluia !’ Que tout le monde fasse ‘ceci’’’. Oh, quel tas de bruit exagéré nous avons ! Amen. Dieu… Nous prenons ces nouveaux chants et nous les chantons aussi vite qu’on dirait que nous allions traverser les murs avec eux, en courant, ou quelque chose comme cela. Alors que, je pense, si nous chantions ‘‘Mon Dieu, Plus Près De Toi’’, ce serait beaucoup mieux pour l’église ; les hymnes à l’ancienne mode.

 

 AUJOURD’HUI, CETTE PAROLE EST ACCOMPLIE - Jeff., IN., 19. 02. 1965 - Pg. 20 §3-4   L’église pentecôtiste est dans la condition de Laodicée. Oh, ils continuent de sauter, et de crier, et de se conduire de cette façon, quand la musique joue. Quand la musique s’arrête de jouer – ou la musique beatnik que certains d’entre eux jouent, et qu’ils appellent Christianisme – quand cela s’arrête, toute la gloire est partie. Si c’est une louange véritable de Dieu, il n’y a aucun glas, ni aucune puissance dans le monde pour arrêter cela ! Si cela vient réellement de Dieu, il n’est pas besoin que la musique joue ; c’est l’Esprit de Dieu qui doit descendre ; c’est ce qu’il faut ! …

 

LA REVELATION DES SEPT SEAUX -   Pg. 290-291 §71-72   Bon, je sais qu’il y a beaucoup de fanatisme, et des gens qui s’excitent. Je sais que parfois, ils font ça quand la musique est très rythmée, et tout. Et je sais que ces choses-là se font. Et je crois à ça, moi aussi. Mais, par les temps qui courent, j’ai vu des gens qui, tant que la musique joue, tout le monde saute et pousse des cris ; mais, quand la musique s’arrête, ils s’arrêtent. Voyez ? Je crois… Eh bien, ça, c’est encore en ordre, quant à moi, vous voyez, tant que les gens vivent comme il faut. Mais, bon, là, quand on se met à apporter la Parole ! Or, voilà ce qui donne réellement la Vie, c’est la Parole, et c’est Elle qui donne la joie de la stimulation du vin nouveau. Voyez ? Oui, Et c’est ce qui est arrivé à la Pentecôte, quand la Parole a été confirmée.

 

L’INVASION DES ETATS-UNIS   -   Jeff., IN., 09. 05. 1954   - §119-120   Ils prennent des gens qui jouent dans des orchestres dansants, quelque garçon qui aurait joué, la nuit d’avant, dans un orchestre dansant, et aujourd’hui, jouerait ici, dans l’église du Dieu Vivant ? C’est une abomination aux yeux de Dieu. Que cet homme soit premièrement éprouvé, et qu’il produise premièrement le fruit digne de la repentance, pour montrer qu’il est en ordre avec Dieu. On amène le monde du jazz jusque sur la plate-forme. Ils amènent Hollywood, une manière fascinante de prêcher, jusque sur la plate-forme.

 

L’ORDRE DE L’EGLISE - Jeff., IN., 30. 12. 1963 - §186   Ayez un directeur des chants, peu importe qui c’est. Et ne le laissez pas se lever et se comporter comme s’il était un prédicateur, vous voyez. Qu’il se lève et dirige les chants, c’est là son affaire.

2011 Chants et cantiques.
Powered by Joomla 1.7 Templates