Conversion de William Branham

Une voix et une croix lumineuse à sa conversion

 

brbible1

     C'était un "Appel étrange de l'Ouest" dans son coeur qui le poussa à aller en Arizona, en 1927. Cependant, deux ans plus tard, alors qu'il jouissait encore du style de vie rude de l'ouest en tant que cow-boy, il reçut des nouvelles tragiques de chez lui - Son frère, Edward, était mort. Vous pouvez vous imaginer le choc que ceci représentait pour ce jeune homme d'environ 21 ans, alors qu'il réalisait qu'il ne reverrait plus jamais son frère vivant dans ce monde. 

 

       "Les souvenirs commencèrent à affluer dans son esprit, et dans son ahurissement, son regard fixe était perdu  dans la jaune prairie. Les larmes vinrent à ses yeux pendant qu'il se souvenait comment, encore petits garçons, ils avaient souffert ensemble, et combien cela a été difficile - allant à l'école avec à peine un vêtement à se mettre dessus, mangeant à peine, et leurs orteils sortant pratiquement de leurs chaussures.

        Ensuite, un autre souvenir traversa son esprit - oh comme il aurait aimé pouvoir arriver à temps et changer le cours des choses. Comme il aurait voulu en parler à Edward - eh bien, maintenant, c'était trop tard. Il se souvint du jour où leur mère leur avait donné un véritable régal - des "pop corns" dans une petite gamelle - c'était leur déjeuner à Edward et à lui ce jour-là, à l'école. Mais afin d'être certain qu'il en aurait sa part, Billy sortit avant midi et en prit une bonne poignée avant son frère. A l'heure du déjeuner, les deux frères s'isolèrent quelque part à deux pour manger de leur maigre déjeuner. Ayant ouvert la gamelle, Edward s'exclama: "Quelqu'un a pris une partie de nos "pop corns." Billy acquiesça, mais ne dit pas à son frère qui était ce coupable.

    Il se tenait là, regardant la prairie desséchée par le soleil, et ces choses devenaient un lourd fardeau dans son coeur. Il  pensa à Dieu, le Dieu qu'il fuyait depuis qu'il était parti pour l'Ouest. Il réfléchit sur le fait de savoir si Edward était prêt ou non à rencontrer Dieu

   Se tournant vers l'Est, Billy fit le voyage retour vers Jeffersonville, pour les obsèques. En route pour Jeffersonville, une autre pensée tourmenta son jeune esprit : "Es-Tu Prêt A Rencontrer Dieu ?"

   Ces obsèques, comme tous les obsèques, avaient beaucoup de pleurs, et qui plus était, le mort était très jeune (environ 20 ans). Sur les épaules de Billy Branham pesait maintenant plus que le poids qu'il ressentait de la douleur de la disparition de son frère - il se trouvait dans la conviction spirituelle concernant le Salut de sa propre âme. C'était comme si le prédicateur parlait directement à lui, quand il eut dit : "Il y en a quelques-uns ici MAINTENANT, qui ne connaissent pas Dieu." Pendant que le Rév. McKinney de "Port Fulton Church" encourageait les pécheurs à accepter (maintenant) Jésus-Christ comme leur Seigneur et Sauveur, Billy serra son siège ; Dieu était en train "d'appeler ce fuyard" une fois encore, à abandonner sa vie au Seigneur Jésus-Christ.

   Dieu se saisissait du jeune Billy Branham. Le temps approchait rapidement où Dieu aurait besoin de ses services. Billy connaissait bien cette Voix, cette Présence qu'il avait expérimentée depuis qu'il était un petit enfant, cherchant à lui parler. Cette "étrangeté" qui était la sienne le sépara des autres garçons de son âge, mettant des obstacles à leur amitié, parce qu'il parlait de choses étranges. Il refusait de fumer, de boire, de danser, ou de gambader comme ils le faisaient. Il préférait l'isolement du désert.

   Quoiqu'il ne pouvait pas s'accommoder à leur mode de vie, il ne savait cependant pas COMMENT s'abandonner à Dieu. Mais par la mort de Edward, il arrêta de fuir loin de Dieu, et l'Esprit de Dieu continua d'être avec lui, et le conduisit au point où il essayait maintenant de prier. Il ne savait comment, mais aimant le désert, il écrivit sur un bout de papier : "O Dieu, Aide-Moi !" Il cloua le bout de papier sur un arbre et l'y abandonna, parce qu'il savait que Dieu était là, dans la nature.

    Il ne trouvait toujours pas la paix du coeur. Il alla d'église en église. L'une lui indiquait une direction à suivre, l'autre une autre direction, mais sans aucune satisfaction. Finalement, un soir, il devint si affamé de Dieu et d'une 'véritable' expérience, qu'il alla dans un vieux  hangar derrière leur concession et essaya de prier. Ne sachant pas exactement 'comment' prier, il parla à Dieu comme dans une conversation normale avec quiconque.

   Une LUMIERE entra dans le hangar et forma une Croix, et une VOIX parla de la Croix dans une langue qu'il ne pouvait pas comprendre. Puis Cela disparut. Billy était secoué. Il avait froid et se sentais totalement engourdi, mais quand il revint à lui-même, il pria, disant : "Seigneur, si c'est Toi, je Te prie, reviens et parle-moi à nouveau." Pendant ces dernières semaines, il lisait sa Bible, et il savait que I Jean 4 dit : "Ne prêtez pas foi à tout esprit, mais éprouvez les esprits, s'ils sont de Dieu."

    Il savait que quelque chose lui était arrivé ; et comme il priait pour la deuxième fois, cela arriva de nouveau - la LUMIERE sous forme d'une Croix. Par ses propres paroles, il dit : "Alors, il me sembla qu'un fardeau de mille livres [environ 45 kg] avait été ôté de mon âme." Quelque chose souffla au-dessus de lui et il expérimenta une sensation exquise qu'il n'avait encore jamais connu avant. Il dit que cela ressemblait à une pluie battante qui tombaient sur son corps. Il sut alors que Dieu lui avait pardonné pour son péché et l'avait baptisé du Saint-Esprit.

   N'ayant aucun autre moyen d'exprimer son extrême joie et son soulagement, il se releva et se mit à bondir et à courir. Il courut dans la maison, et sa mère étonnée lui demanda ce qui n'allait pas. "Je ne sais pas," répondit-il, "je me sens simplement si léger !" A ces paroles, il sortit en courant de la maison jusqu'en route, se servant de la seule façon qu'il savait pour exprimer son exaltation.

   Après sa conversion, quand il commença à voir l'erreur dans laquelle les églises dénominationnelles se sont fourrées, il a dit : "Je suis heureux que Dieu m'ait saisi avant que l'église le fît. J'aurais probablement été un infidèle, oui, monsieur, toute cette conglomération de stupidités et tous ces gens. 'Eh bien, venez vous joindre à la nôtre. Sinon, eh bien, vous pouvez retirer votre lettre et aller en joindre l'autre'." Oh! "Ne voulez-vous pas apporter votre lettre dans notre communion ?" Je crois qu'il y a une lettre, c'est quand Christ écrit votre nom dans le Livre de Vie de l'Agneau."

   Adapté de : "Un Homme Envoyé De Dieu", publié par le "William Branham Evangelistic Association" [Association Evangélique William Branham], Jeffersonville, Indiana, et de : "Les Actes Du Prophète", publié par le Tucson Tabernacle Books, Arizsona.

2011 Conversion de William Branham.
Powered by Joomla 1.7 Templates