Les Deux Vignes ou Les Deux Eglises

Page 15

Je vais vous montrer une autre raison pour laquelle Satan déteste ce Livre de la Révélation de Jésus-Christ dans l’Eglise. Il sait que Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui et pour toujours, et qu’Il ne change pas. Il en sait bien plus là-dessus que n’en savent quatre-vingt-dix pour cent des théologiens. Il sait que, puisque Dieu est immuable dans Sa nature, Il est tout aussi immuable dans Ss voies. Satan sait donc pertinemment que l’Eglise originelle de la Pentecôte , avec la puissance de Dieu (Marc 16 en action), est la Véritable Eglise que Jésus déclare être la Sienne. Toutes les autres sont fausses, inévitablement.

 

Souvenez-vous maintenant de ceci : Christ dans la Véritable Eglise , voilà la suite du Livre des Actes. Mais le Livre de l’Apocalypse nous montre que l’esprit antichrist allait s’introduire dans l’Eglise pour la souiller, la rendre tiède, formaliste et sans puissance. Il dévoile Satan en révélant ses œuvres (tentative de destruction du peuple de Dieu et discrédit jeté sur la Parole de Dieu), jusqu’au moment même où il sera jeté dans l’étang de feu. Satan s’oppose à cela. Il a cela en horreur. Il sait que si les gens reçoivent la VERITABLE REVELATION de la VERITABLE EGLISE et de ce qu’elle est, de ce qu’elle représente, et de ce qu’ELLE PEUT ACCOMPLIR DE PLUS GRANDES ŒUVRES, alors elle sera une armée invincible. S’ils reçoivent une véritable révélation des deux esprits qui agissent dans le cadre de l’Eglise chrétienne, et que, par l’Esprit de Dieu, ils discernent l’esprit antichrist et lui résistent, Satan sera impuissant face à cette Eglise. Sa déconvenue sera aussi irrémédiable aujourd’hui qu’elle l’a été au désert, quand Christ a résisté à tous les efforts qu’il a déployés pour Le soumettre à son pouvoir ; Oui, Satan déteste la révélation. Mais nous, nous l’aimons. Si la véritable révélation habite nos vies, les portes de l’enfer ne pourront pas prévaloir contre nous, mais nous, nous prévaudrons contre elles.

page49

Dans Jean 15, Jésus a dit : ‘‘Je suis le Cep, et vous êtes les sarments.’’ Il est le Cep principal, celui qui sort de la racine originelle, qui provient de la semence originelle porteuse de la vie. Or, le cep ne porte pas de fruit ; ce sont les sarments qui en portent. Remarquez bien : Vous pouvez prendre un arbre porteur d’agrumes, comme un oranger, et y greffer une branche de pamplemoussier, de citronnier, de mandarinier, et d’autres espèces de ce genre, et toutes ces branches vont pousser. Seulement, ces branches greffées ne porteront pas d’oranges. Non monsieur. La branche de citronnier portera des citrons,, la branche de pamplemoussier portera des pamplemousses, et ainsi de suite. Et pourtant, toutes ces branches tireront leur vie de l’arbre. Mais si jamais cet arbre produit lui-même une nouvelle branche, ce sera une branche d’oranger, qui portera des oranges. Pourquoi ? Parce que la vie de la branche et la vie du tronc sont identiques, ce qui n’est pas le cas pour les branches greffées. Ces branches greffées sont originaires d’autres semences. Oh, bien sûr, elles porteront des fruits, mais elles ne porteront pas d’oranges. Elles ne peuvent pas en porter, parce qu’elles ne sont pas l’original.

C’est pareil pour l’Eglise. Le cep a été fendu, et des branches y on été greffées. On y a greffé des branches baptistes, des branches méthodistes, des branches presbytériennes et des branches pentecôtistes. Et ces branches portent des fruits baptistes, méthodistes, pentecôtistes et presbytériens. (C’est à partir de semences dénominationnelles qu’elles produisent leurs fruits.) Mais si un jour le cep produit une nouvelle branche par lui-même, cette branche sera exactement semblable au cep lui-même. Elle sera de la même espèce de branche qui a été produite au jour de la Pentecôte. Elle parlera en langues, prophétisera, et aura en elle la puissance et les signes de Jésus-Christ ressuscité. Pourquoi ? Parce qu’elle vit des éléments naturels du cep lui-même. Vous voyez, elle n’a pas été greffée sur le cep ; elle est NEE dans le cep. Tout ce que ces autres branches greffées pouvaient faire, c’était de porter de leur propre fruit, parce qu’elle n’étaient pas nées de ce cep. Elles ne connaissent pas le vie originelle ni le fruit originel. Elles ne peuvent pas connaître cela, parce qu’elles n’en sont pas nées. Mais si elles en étaient nées, la même vie qui était dans la tige originelle (Jésus) les aurait traversées et se serait manifestée à travers elles. Jean14.12 : ‘‘En vérité, en vérité, Je vous le dis, celui qui croit en Moi fera aussi les œuvres que Je fais, et il en fera de plus grandes, parce que Je m’en vais au Père.’’

page 64

Ce que l’Eglise avait à la Pentecôte est son droit inaliénable. A l’origine, elle avait la pure Parole de Dieu. Elle avait la puissance de l’Esprit manifestée par divers signes, prodiges, et dons du Saint-Esprit. Hébreux 2.1-4 : ‘‘C’est pourquoi nous devons d’autant plus nous attacher aux choses que nous avons entendues, de peur que nous ne soyons emportés loin d’elles. Car, si la Parole annoncée par des anges a eu son effet, et si toute transgression et toute désobéissance (à la Parole ) a reçu une juste rétribution, comment échapperons-nous en négligeant un si grand salut, qui, annoncé d’abord par le Seigneur, nous a été confirmé par ceux qui L’ont entendu, Dieu appuyant leur témoignage par des signes, des prodiges, et divers miracles, et par les dons du Saint-Esprit distribués selon Sa volonté.’’ Cette Eglise originelle n’était pas organisée par des hommes. Elle était conduite par le Saint-Esprit. Elle n’était pas très nombreuse. Elle était haïe et méprisée. Elle était opprimée. Elle était persécutée à mort. Mais elle était fidèle à Dieu. Elle s’en est tenue au modèle originel de la Parole.

page 65

Mais ne vous égarez pas ici. Quand j’ai dit que Dieu ne change jamais, et que Ses voies ne changent jamais non plus, je n’ai pas dit que l’Eglise et son messager ne pouvaient pas changer. L’Eglise n’est pas Dieu. Par conséquent, elle peut changer. Ce que j’ai dit, c’est que, puisque Dieu est immuable et que Ses voies sont immuables, nous pouvons retourner au commencement pour y trouver l’acte initial et parfait de Dieu, ce qui nous donnera un étalon pour juger de la suite. Voilà comment procéder. La Véritable Eglise cherchera toujours à ressembler à l’Eglise originelle de la Pentecôte. La Véritable Eglise d’aujourd’hui cherchera à être semblable à l’Eglise primitive du début. Et les messagers aux Eglises, comme ils ont en eux le même Esprit de Dieu, chercheront à être semblables à l’apôtre Paul. Ils ne seront pas exactement semblables à lui, mais les véritables messagers seront ceux qui seront le plus proches de Paul, qui était libre de tous les hommes, entièrement livré à Dieu, qui apportait uniquement la Parole de Dieu, et qui manifestait le Saint-Esprit avec puissance. Rien d’autres ne ferait l’affaire. Il faut partir de l’original. Comme un modèle original produit des exemplaires conformes, la Véritable Eglise ne manquera jamais d’être celle qui essaie de suivre les traces de ses fondateurs de la Pentecôte , et ses messagers suivront l’apôtre Paul, le premier messager du premier âge de l’Eglise. C’est tout simple, et combien merveilleux !

2011 Les Deux Vignes ou Les Deux Eglises.
Powered by Joomla 1.7 Templates