La résurrection

      Un mot du prophète ...  

   "Eh bien, nous sommes maintenant ressuscités. Pourquoi pouvons-nous passer un tel moment sur les choses de Dieu? C'est parce que nous sommes ressuscités. «Ceux qu'Il a connus d'avance, Il les a appelés; ceux qu'Il a appelés, Il les a justifiés; ceux qu'Il a justifiés, Il les a glorifiés.» Nous sommes donc maintenant ressuscités. Nous sommes ressuscités de l'intérieur vers l'extérieur, pas de l'extérieur vers l'intérieur.

 Oh! Le remarquez-vous, pas scellés ici à l'extérieur, mais scellés à l'intérieur. Oh! la la! Si seulement l'église pouvait comprendre cela! Vous voyez, nous ne sommes pas scellés à l'extérieur; nous sommes scellés à l'intérieur. En ces jours-là, où le péché était - était une abomination aux yeux de Dieu, et qu'il n'y avait pas quelque chose d'approprié pour ôter cela, nous étions scellés loin de cela. Maintenant, quand cela se déchira en deux, et que ce sceau fut brisé par un sacrifice expiatoire offert pour nous, nous sommes alors baptisés à l'intérieur et scellés à l'intérieur. Nous sommes rssuscités. Nous sommes maintenant ressuscités, nous sommes déjà ressuscités. Comment le savons-nous? La Bible le dit. Amen. Nous sommes maintenant ressuscités. Nous sommes maintenant ressuscités avec Lui dans une résurrection spirituelle. Que signifie le mot vivifié? Vivifié signifie résurrection. C'est vrai. Nous sommes déjà ressuscités maintenant même, étant assis ensemble dans les lieux célestes en Jésus-Christ, nous régalant du Sceau de Pâques. Amen. C'est cela le véritable Sceau de Pâques de Dieu. Comment le sommes-nous? Nous avons été baptisés par un seul Esprit pour former le Corps, et éternellement scellés. Nous sommes maintenant ressuscités spirituellement. De quoi sommes-nous ressuscités? D'une vie de péché; autrefois nous étions des pécheurs et nous aimions les choses du monde" (Le véritable Sceau de Pâques  -  § 126)

 

 « Celui qui possède une bonne qualité d’or ne craint pas d’aller au testeur » (William Marrion Branham, in : ‘‘Vous Devez Naître De Nouveau  - Jeff., IN., 31. 12. 1961   -  § 159).

 

            « Qu’en serait-il si les gens essayaient de vous ramener en arrière pour commencer à tourner en rond dans un enclos à bœufs ? Vous ne devriez pas l’accepter, car nous vivons dans un meilleur âge. C’est ainsi qu’il en était. Si quelqu’un me dit : ‘‘Oh, la seule chose que vous devriez faire est ceci ou cela’’, je vis dans un autre âge ! C’est ce qui ne va pas avec les ministres, ils ne cessent de regarder en arrière. » (William Marrion Branham, in : ‘‘Questions et Réponses du 15 Mai 1954 - §/ 55).

 

« Prenez un ministre aujourd’hui. S’il a reçu le baptême du Saint-Esprit, il sait que s’il prêche cette Parole, cela va lui couper son ‘‘gagne-pain’’. Cela le réduirait à être à la tête d’une toute petite église quelque part, ou bien même sur la rue. Mais il sait aussi que quelque chose brûle dans son cœur, car il voit la Venue du Seigneur. Peu lui importe qu’il ait une petite ou une grande église. Il ne s’inquiète pas de savoir s’il a ou non de la nourriture pour aujourd’hui. Peu lui importe qu’il ait de jolis vêtements ou non. Sa pensée n’est axée que sur une seule chose, et c’est cette Vie qui crie en lui. Il essaie de parfaire quelque chose pour la gloire de Dieu. Cet homme manifestera le même genre de Vie de l’Esprit qui est en lui. Me suivez-vous ? Il la manifestera. (William Marrion Branham, in : ‘‘Le Discernement de L’Esprit’’         - § 21).

  ===========================

 

REUNION DES MINISTRES AU TABERNACLE DE L’AIGLE

(Douala, le 28 Avril 2004)

  =========== 

« La Résurrection »

(I Corinthiens 15. 12 à 44)

       Les ministres de Dieu, conformément aux recommandations du prophète (Voir : Se Ranger du Côté de Jésus         - § 3), se sont réunis au Tabernacle de l’Aigle le Dimanche 02 Mai 2004.

       La séance qui s’est ouverte à 18 heures 30 minutes par le cantique « A Toi la Gloire » et le mot de prière de Frère Ekoe Léopold du TPF, aura duré environ deux heures et demi d’horloge.

        Après un bref exposé de l’intervenant du jour, les débats se sont ouverts à la fin desquels les points suivants ont retenus notre attention.

         La résurrection, d’une manière générale, doit être perçu comme le passage de l’état de mort à la vie. C’est un processus qui part de l’intérieur vers l’extérieur. Elle doit aussi être appréhendée dans une double dimension : spirituelle et physique.

 

I - SIGNIFICATION DE LA RESURRECTION

  1. Sur le plan spirituel :   

  • La résurrection est le passage des choses mortes du monde à la possession de la Vie Eternelle par l’incarnation de la Parole dans l’individu.

  LE SCEAU DE PAQUES         -   154    Un jour, elle m’a fait ressusciter, quand j’étais un jeune homme ; elle m’a fait passer des choses du monde à la Vie Eternelle. Toutes les choses qui se sont produites… J’ai eu des visions, j’ai prédit des choses. Il n’a encore jamais permis qu’elles manquent de s’accomplir. J’ai parlé en d’autres langues. J’ai prophétisé. J’ai fait ces choses par l’Esprit de Dieu qui habite en moi. Voilà la puissance de résurrection.

155          Je sais qu’un jour… Mon Rédempteur est vivant maintenant, et un jour, quand Il viendra, ces os ressusciteront pour aller à Sa rencontre dans les airs ! Vous aurez beau m’enterrer dans les profondeurs, l’incinérer, tout ce que vous voulez, cette puissance de résurrection est éternelle ! 

156          Je ressens Pâques maintenant même ! Oui, monsieur. Cela fait des années que je le ressens. C’est en moi. C’est en vous, si vous… L’Esprit qui a ressuscité Jésus d’entre les morts habite dans vos corps mortels. Il vous fait ressusciter, passer des choses du monde à la Parole de Dieu seule. Elle vous a fait ressusciter de cette vie à la Vie Eternelle.

  • La résurrection, c’est le Baptême du Saint-Esprit, la Nouvelle Naissance.

LE VERITABLE SCEAU DE PAQUES -         JEFF.,IN., 02. 04. 1961   -   123          Et considérez cet Arbre, Il était gardé ; il n’était pas possible d’Y retourner, car il n’y avait pas d’offrande appropriée pour ôter le péché. C’est pourquoi, quand on venait adorer, la gloire de la Shekinah était derrière le voile, scellée loin d’eux. Elle était scellée loin d’eux depuis le jardin d’Eden. 

124          Mais quand est venu le jour de la Pentecôte, frère, quand Jésus est mort là au Calvaire et a achevé l’œuvre, Il n’a pas scellé l’homme à l’extérieur ; Il a scellé l’homme à l’intérieur avec Lui-même. Et nous sommes maintenant scellés et enfermés dans la Présence de la gloire de la Shekinah. Non seulement nous sommes scellés à l’intérieur, mais nous sommes scellés à l’intérieur pour l’éternité. Amen. Oh ! J’aime cela : scellés maintenant à l’intérieur. C’est cela le véritable Sceau de Pâques : « Car nous avons tous été scellés d’un seul Esprit pour former un seul Corps. » 

125               Vous demandez : « Le Saint-Esprit est-Il un Sceau ? »

Ephésiens 4. 30 dit : « N’attristez pas le Saint-Esprit de Dieu, par lequel vous avez été scellés pour le jour de la Rédemption. » C’est l’authentique et véritable Sceau de Pâques. Cela montre que le prix du péché a été payé pour vous, et que Dieu vous a agréé, et vous êtes scellés en Christ par le Saint-Esprit. C’en est fini du péché. Le Sceau éternel a été achevé. 

126          Et bien, nous sommes maintenant ressuscités. Pourquoi pouvons-nous passer un tel moment sur les choses de Dieu ? C’est parce que nous sommes ressuscités. « Ceux qu’Il a connus d’avance, Il les a appelés ; ceux qu’Il a appelés, Il les a justifiés ; ceux qu’Il a justifiés, Il les a glorifiés. » Nous sommes donc maintenant ressuscités. Nous sommes ressuscités de l’intérieur vers l’extérieur, pas de l’extérieur vers l’intérieur. Oh ! Le remarquez-vous, pas scellés ici à l’extérieur, mais scellés à l’intérieur. Oh ! la la ! Si seulement l’église pouvait comprendre cela ! Vous voyez, nous ne sommes pas scellésq à l’extérieur ; nous sommes scellés à l’intérieur. En ces jours-là, où le péché était—était une abomination aux yeux de Dieu, et qu’il n’y avait pas quelque chose d’approprié pour ôter cela, nous étions scellés loin de cela. Maintenant, quand cela se déchira en deux, et que ce sceau fut brisé par un sacrifice expiatoire offert pour nous, nous sommes alors baptisé à l’intérieur et scellés à l’intérieur. Nous sommes ressuscités. Nous sommes maintenant ressuscités, nous sommes déjà ressuscités. Comment le savons-nous ? La Bible le dit. Amen. Nous sommes maintenant ressuscités. NOUS SOMMES MAINTENANT RESSUSCITES AVEC LUI DANS UNE RESURRECTION SPIRITUELLE. Que signifie le mot vivifié ? Vivifié signifie résurrection. C’est vrai. Nous sommes déjà ressuscités maintenant même, étant assis ensemble dans les lieux célestes en Jésus-Christ, nous régalant du Sceau de Pâques. Amen. C’est cela le véritable Sceau de Pâques de Dieu. Comment le savons-nous ? Nous avons été baptisés par un seul Esprit pour former le Corps, et éternellement scellés. Nous sommes maintenant ressuscités spirituellement. De quoi somes-nous ressuscités ? D’une vie de péché ; autrefois nous étions des pécheurs et nous aimions les choses du monde. 

La résurrection implique la mort de notre vieille nature, notre nature de péché, notre premier mari.

  ROMAINS 7. 2 : « Ainsi, une femme mariée est liée par la loi à son mari tant qu’il est vivant ; mais si le mari meurt, elle est dégagée de la loi qui la liait à son mari. »

L’UNION INVISIBLE DE L’EPOUSE DE CHRIST - SHP., LA., 25. 11. 1965   -   162          Remarquez : c’était la nature liée à la mort. Votre premier mari qui avait autorité sur vous, c’était votre nature par la naissance naturelle. Naturellement, vous aimez le monde, parce que vous êtes mondain, faisant partie du monde. Est-ce exact ? Vos désirs étaient par nature d’aimer le monde dont vous êtes une partie. Vous êtes une partie de la nature. Le croyez-vous ? C’est votre nature. C’est la raison pour laquelle vous devez naître de nouveau. Vous devez vous en séparer. VOUS DEVEZ MOURIR A CE PREMIER MARI. Vous ne pouvez pas vivre avec… Vous ne pouvez pas simplement dire : « Eh bien, je divorcerai d’avec lui et j’attendrai simplement qu’il meure. » Non, monsieur. Pas de lettre de divorce. IL EST MORT ! LA NATURE DU MONDE DOIT MOURIR ! Toute empreinte de lui doit mourir ! VOUS DEVEZ A NOUVEAU VOUS UNIR A UNE AUTRE NATURE. Votre nom, celui de votre première nature, est lié à votre naissance et a été inscrit dans le Livre de Vie et tous vos actes y ont été aussi inscrits. Tout ce que vous avez fait avec cette nature a été mis dans un Livre appelé Livre de Vie

Au travers de cette mort, la semence qui était endormie, reprend vie : C’est la résurrection spirituelle qui doit continuer son processus jusqu’à la résurrection du corps

2011 La résurrection.
Powered by Joomla 1.7 Templates