Les 4 premiers sceaux

Un mot du prophète ...

 « Tout de suite après cela, les Anges du Seigneur sont apparus et m’ont parlé des Sept Trompettes… ou, des Sept Sceaux, que je devais revenir ici à Jeffersonville pour prêcher les Sept Sceaux. Et, là, si jamais j’ai dit quelque chose qui était inspiré, c’était bien cela. LA, QUAND L’ANGE DU SEIGNEUR EST VENU PARMI NOUS, ET LA BIBLE EST DEVENUE UNE BIBLE NOUVELLE. C’est là qu’Elle s’est ouverte, pour révéler toutes les choses que les réformateurs et tout avaient laissées de côté. C’ETAIT LA REVELATION ENTIERE DE JESUS-CHRIST, COMPLETEMENT NOUVELLE POUR NOUS, MAIS PARFAITEMENT ET EXACTEMENT CONFORME A L’ECRITURE. C’était la Parole, qui a toujours été. J’étais tellement inspiré et tellement conduit. »  (La Fête des Trompettes - Jeff., IN., 19. 07. 1964 - § 43)

Lire la suite...

Les 4 derniers sceaux

Un mot du prophète ...

  "Ainsi, nous pouvons bien voir, d’après ces versets, que le prophète de Malachie 3, qui était Jean, n’était PAS le prophète de Malachie 4, même s’il est vrai que Jean et ce prophète du dernier jour sont tous les deux revêtus du même Esprit qui était sur Élie.  Or, ce messager de Malachie 4 et d’Apocalypse 10.7 va faire deux choses. Premièrement : selon Malachie 4, il ramènera les coeurs des enfants aux pères. Deuxièmement : il révélera les mystères des sept tonnerres d’Apocalypse 10, qui sont les révélations contenues dans les sept sceaux. Ce seront ces “vérités-mystères” divinement révélées qui ramèneront littéralement les coeurs des enfants aux pères de la Pentecôte. Exactement." (Exposé des 7 âges de l'Eglise  -  Pages 326-327).

Lire la suite...

La foi de l'enlèvement

Un mot du prophète ...   

  "Nous avons des membres, mais ils sont faibles. Ils aiment plus les choses du monde qu’ils n’aiment les choses… Vous dites : "Non." Oh ? Regardez les églises et voyez. N’essayez pas de le nier. Vos actions parlent plus que ne le font vos paroles. Oh, si. Nous avons plus de membres, de gros muscles, mais où est la force du Seigneur ? vos gros muscles ne tiendront pas devant le défi de cette heure, la FOI DE L’ENLEVEMENT pour sortir l’Eglise de cette chose avant que le jugement ne frappe la terre.

  Et je dirai, comme mon ami Jack Moore l’a dit, que le jugement est prêt à frapper ; Si Dieu laisse aller l’Amérique avec les choses qu’elle fait maintenant, Il serait moralement obligé de ressusciter Sodome et Gomorrhe et se repentir de les avoir brûlées. C’est juste. Le jugement est la chose suivante.

Lire la suite...

2011 les carnets de l'aigle.
Powered by Joomla 1.7 Templates