QR n°3 - Les deux ministères de WB

aiglevdd1

 

 

LA QUESTION  N° 3

QU'EN EST-IL DES DEUX MINISTERES DE WILLIAM BRANHAM ?"

"Ceci est l'accomplissement de Malachie 4, St Luc 17, St Jean 15, oh, tant d'autres, Apocalypse 10, tant de prophéties qui pourraient être exactement pointées pour ce jour-ci." (Les Evèvements Rendus Clairs par la Prophétie - § 129)

 

 §62  "Il y a trois choses qui pourraient m'arriver. C'est soit la fin de ma route, pour permettre à cet autres d'entrer en scène. Je lui ai frayé le chemin pour qu'il prenne la relève, parce que rappelez-vous, celui qui vient prêcher se tiendra sur la Parole. "Restaurer la foi des enfants  à leurs pères." Ça pourrait être la fin de ma route. Il se pourrait qu'Il soit en train de changer mon ministère pour un retour à l'évangélisation outre-mer. Ou bien, peut-être qu'Il ne m'appellera plus comme évangéliste, et qu'Il va m'emmener quelque part, dans le désert, pour m'oindre afin de m'envoyer comme le "promis" qui doit venir, je pense.

    §70  Maintenant, comme j'ai fait l'oeuvre d'un évangéliste (et c'est cela mon excuse), si cela plaît à Dieu, et si j'ai fait cette oeuvre comme il faut, croyant que je lui ai plu, demandant pardon pour toutes mes fautes, alors, peut-être, Il est entrain de m'appeler du champ d'évangélisation. Mais s'Il m'appelle pour être un prophète, je ne peux pas être un évangéliste. Si je dois être évangéliste, je ne peux pas être un prophète. Je combine les deux offices. C'est là que j'ai toujours été embarrassé.  §71  Un prophète se tient là en retrait, jusqu'à ce qu'il s'avance avec détermination dans l'hôpital, ou à tout autre endroit où^il va, avec le AINSI DIT LE SEIGNEUR et dit cela, puis il retourne de la même manière." (Se Ranger du Côté De Jésus)

 

Tout au long des pages qui ont précédé, j’ai essayé, en peu de mots, certes, de montrer au lecteur, à la faveur du glorieux changement de dispensation survenu le 28 février 1963, l’heure exacte dans laquelle nous vivons maintenant. Dans le présent chapitre, nous voulons présenter la double commission du prophète-messager du temps du soir, l’Eliezer de notre jour.

Un grand nombre de croyants du Message de Frère Branham ne font aucune différence entre ces deux dispensations que notre prophète a chevauchées. Or, il est difficile, sans cela, d’appréhender la véritable portée du ministère de l’homme de Dieu et d’avoir une compréhension claire et nette du Message qu’il a apporté à l’Epouse de Christ. Ignorer cette coupure, ce changement, ce passage de l’ordinaire à l’extraordinaire, de l’ange à la Voix à l’ange à la Trompette, ce serait manquer le cœur même du programme de Dieu pour aujourd’hui. Et c’était le grand souci du prophète, que les gens saisissent la vision du programme de Dieu pour le jour dans lequel ils vivent, c’est-à-dire aujourd’hui. Ecoutez Frère Branham le dire lui-même :

JE ME TIENS A LA PORTE ET JE FRAPPE – 08. 12. 57).  -  E-35      « (…) O Dieu, ouvre mes yeux afin que je puisse voir. Laisse-moi regarder à travers les voiles du temps, Seigneur. Laisse-moi simplement voir, Seigneur, ce qui est autour de moi. Laisse-moi voir ce qui est sur le point d’arriver. (Fin de citation).

 

QU’ENTENDS-TU, ELIE ? – 12.04. 59).  -  E-56      « (…) Maintenant, Seigneur, il y a une grande anticipation et les gens attendent. Le reste du service est à Toi, ô Seigneur. Je prie qu’il n’y ait pas une seule personne faible au milieu de nous. Puisse le Saint-Esprit parler au fond des cœurs des gens ce soir. Qu’ils ne regardent pas à un grand tonnerre ou à un grand vent impétueux, mais plutôt, qu’ils écoutent. C’est pour cette raison que j’ai dit cela ce soir, Père, qu’ils puissent, au fond de leur cœur, saisir la vision de ce que Dieu est en train de faire. Accorde-le, Seigneur, car je le demande au Nom de Jésus. Amen. » (Fin de citation).

 

SEULEMENT UNE FOIS ENCORE, SEIGNEUR – 01. 12. 63).  -  §64        « Ils se tenaient là et regardaient Jésus opérer des miracles et tout, et Se déclarer Lui-même le Messie, et ils ne parvenaient pas à voir cela. Il a dit : « Ils ont des yeux, mais ne peuvent voir. » Ils étaient aveugles. Et Samson était aveugle. Mais voici une chose que Samson reconnut, mais à laquelle l’église n’est encore jamais arrivée ; il savait qu’il y avait une possibilité de revenir en arrière. Si seulement l’église pouvait savoir qu’il y a une possibilité ; mais les gens d’aujourd’hui ne semblent pas encore saisir la vision. Ils ne semblent pas saisir qu’il y a une possibilité. Cela ne passe pas. Vous pouvez crier un peu plus, battre des mains un peu plus, ou danser un peu plus, mais ce n’est pas cela. Non. Il s’agit de revenir à la Parole ; il y a une possibilité de revenir et de prendre la Parole à l’intérieur à nouveau. C’est là que vous L’avez laissée. Remarquez. Ils se tiennent  ferme, oh, certainement, ils battent des mains. Oui, monsieur. Mais, voyez-vous, tout cela, c’est voguer à vau-l’eau. »

 

ENCORE UNE FOIS SEULEMENT, SEIGNEUR – 20. 01. 63).  -  §12        « Seigneur Jésus, nous venons à nouveau ce soir, premièrement pour Te remercier pour tout ce que Tu nous as donné. Et par-dessus tout ce que Tu nous as donné, cette Vie Eternelle se manifeste, car nous savons que nous nous reverrons ; non plus sur cette terre, mais sur la terre à venir. Bénis Ta Parole ce soir. Et nous Te remercions pour la manière dont Tu as béni les chants. Je prie, Père, que Tu continues de bénir les chants, les chants et les chanteurs, le pasteur de cette église, ses co-pasteurs, et aussi les diacres, les administrateurs, et tous ceux qui la soutiennent. Bénis-les, Père. Nous prions que Tu bénisses le Message ce soir, ces quelques paroles qui vont être exprimées. Nous prions que Tu y ajoutes le contexte, et que Tu nous donnes de Tes bénédictions. Guéris tous les malades et les affligés. Que les hommes et les femmes puissent saisir la vision ce soir, qu’ils comprennent ce qu’est le programme de Dieu pour ce dernier jour. C’est tout ce que nous avons besoin de faire, c’est d’entrer dans Son programme, et alors les autres choses prendront soin d’elles-mêmes. C’est ainsi qu’Il nous a enseigné, et nous… Il a dit : « Chercher premièrement le Royaume de Dieu et Sa justice ; toutes les autres choses seront ajoutées. » Aussi, laisse-nous revenir ce soir, Seigneur, aux bénédictions du Royaume, au programme du Royaume, et apprendre de Toi. Car nous le demandons au Nom de Jésus. Amen. » (Fin de citation).

 

Quand Dieu descend publiquement pour la première fois sous la forme d’une « étoile » sur Son prophète, c’est au cours d’un service de baptême dans le fleuve Ohio, en 1933, tandis que Frère Branhaml, alors jeune prédicateur baptiste, baptisait la 17è personne (et 17 est le nombre du mystère dans la numérologie).

COMMENT L’ANGE EST VENU A MOI, ET SA COMMISSION  -  CHICAGO, IL., 17. 01. 1955  -  Pages 67-68    J’ai dit: "Voilà !” “J’ai compris, Seigneur.” J’ai dit : "Donc, ça, c’est vraiment la Vérité." Cet homme… On peut avoir des dons sans connaître Dieu.

 

Et puis je—puis je devenais trop critique à l’égard du parler en langues, vous voyez. Mais alors, un jour, Dieu a confirmé la chose pour moi !

 

J’étais à la rivière, je baptisais mes premiers convertis, à la rivière Ohio, et la dix-septième personne que je baptisais, comme j’allais la baptiser, j’ai dit : "Père, alors que je le baptise d’eau, veuille le baptiser du Saint-Esprit." J’ai commencé à—à le plonger dans l’eau.

 

Au même moment, un tourbillon est descendu du ciel, cette Lumière qui brillait est descendue. Des centaines et des centaines de personnes étaient sur la rive, à deux heures de l’après-midi, un mois de juin. Et Elle s’est tenue juste au-dessus de l’endroit où j’étais. Une Voix a parlé de là, elle a dit : "De même que Jean-Baptiste a été envoyé comme précurseur de la première venue de Christ, tu as un… AS UN Message par lequel sera précédée et préparée la Seconde Venue de Christ." J’ai failli mourir de peur. (Fin de citation).

 

 William Branham est ainsi confirmé aux yeux de tous comme étant le messager de Dieu envoyé à cette génération avec la mission de préparer la seconde venue du Seigneur. Travail qu’il ne va réellement commencer que lorsque l’Ange du Seigneur le rencontrera dans la caverne le 7 mai 1946, la nuit même où Israël est devenue une nation et où, pour la première fois après 2500 ans, le drapeau de David frappé de l’étoile à 6 branches flottait à nouveau dans le ciel. Simple coïncidence ? Que non ! Mais plutôt Dieu, en même temps qu’Il donnait une ère de liberté naturelle à un peuple naturel, appelait également à la liberté spirituelle, à la délivrance spirituelle, un peuple spirituel. Fait remarquable. Ce peuple devait premièrement être préparé, afin d’accueillir le Seigneur à Sa Venue (Luc 1. 17). Et le ministère qui s’apparente à celui d’Elie le Tishbite, ministère de restauration (I Rois 18. 30-32), allait ouvrir la voie à l’un des plus grands réveils que le monde ait jamais connus. C’est le grand réveil pentecôtiste des dons spirituels, lequel dura 15 ans (1946 – 1961). Ce fut aussi la première commission de William Branham.

LE GRAND REVEIL QUI ARRIVE  -  CHICAGO, IL., 18. 07. 1954  -  E-51   Et la chose étrange en cela, que vous pourriez ne pas savoir, le jour même où l’Ange du Seigneur m’a commissionné, le 6 Mai 1947 [Plutôt le 6 Mai 1946 – Note du Traducteur.], et qu’Il m’a octroyé le don de prier pour les malades, c’est le même jour où Israël est devenu une nation pour la première fois depuis deux mille cinq cents ans. Oh, je crois que quelque chose s’y cache. Je ne peux simplement pas m’empêcher de croire que nous sommes près de la fin du temps. C’est vrai. (Fin de citation).

LA MANIFESTATION DE TA RESURRECTION  -  LA., CA., 09. 08. 1954  -  E-13   … Le jour même où Israël fut déclarée une nation à nouveau pour la première fois après deux mille cinq cents ans, la même nuit, l’Ange du Seigneur me commissionna pour prier pour les malades, à ce moment même, le 6 Mai 1946, le Seigneur Jésus a fait cela. (Fin de citation).

LES INSTRUCTIONS DE GABRIEL A DANIEL  -  JEFF., IN., 30. 07. 1961  -  § 150   Israël qui retourne dans sa patrie, Isrraël. Permettez-moi juste de dire ceci maintenant pendant que… Je pense que ce n’est plus enregistré. Permettez-moi de dire ceci. A l’heure même où Israël est devenue une nation.. La raison pour laquelle j’ai toujours cru—je le dis devant mon auditoire, ici – qu’il y avait quelque chose, que j’allais avoir un rôle à jouer, avant de mourir, pour ramener Israël au Seigneur. C’est qu’à l’heure même, d’après la charte panaméricaine, où Israël a été déclarée une nation, pour la première fois depuis qu’ils avaient été dispersés il y a deux mille ans, qu’ils n’étaient plus un peuple, c’est exactement à cette heure-là, précisément à cette heure, que l’Ange du Seigneur m’a rencontré là-bas, et qu’Il m’a envoyé vers… avec l’Evangile. Exactement en même temps : le 7 mai 1946

 

151   Et, aussi, une autre chose qui me fait savoir ça. C’est qu’Il « ramène le cœur des enfants aux pères, et le cœur des pères aux enfants », le Message. Remarquez, Malalchie 4 (pas 3, 4). (Fin de citation).

 

Ce grand réveil pentecôtiste, comme nous venons de le dire, devait prendre fin en 1961 pour le monde entier ; cependant, pour la nation américaine, il avait cessé depuis 1956. L’Amérique, le fer de lance du réveil pentecôtiste était condamnée.

JEHOVAH  JIREH  -  LONG BEACH, CA., 09. 02. 1961  -  E-86   Alors que la musique continue de jouer, inclinons nos têtes pour un mot de prière. Maintenant, autour de l’autel, imposez vos mains à ces enfants, sur ces gens. Inclinons nos têtes. Viens, Seigneur Jésus,  Dieu miséricordieux. Viens vite, Seigneur. Je crois que l’heure est presque à sa fin, le réveil est terminé en Amérique. Nous ne faisons que glaner dans les champs d’un réveil de la terre brûlée. Seigneur Jésus, je prie que ces enfants qui sont venus à l’autel ce soir, que le Saint-Esprit puisse trouver un cœur honnête, et les attire à l’autel. Il est écrit dans Ta Parole : « Je ne mettrai pas dehors celui qui vient à Moi. » (Fin de citation).

 

ECOUTEZ-LE -- SPOKANE.WA., _  11. 07. 1962  -  E-6   … Eh bien nous venons de terminer un réveil à travers la nation, ces quinze dernières années. Il y a eu un réveil qui a secoué le monde, et il est en train de mourir maintenant en Amérique, il est presque terminé. Et nous revenons du champ missionnaire et nous nous sentons abattus, après que nous ayons dit aux gens là-bas que le réveil avance ici, et voilà qu’il se meurt. (Fin de citation).

 

LA PUISSANCE DE TRANSFORMATION  -  PRESCOTT, AZ., 31. 10. 1965  -  § 181   Voilà venir le Pentecôtisme; ils ne peuvent pas… Regardez ce qu’ils ont fait: ils se sont organisés. Cela ne peut pas se reproduire. Ils peuvent avoir des Oral Roberts et tout le reste, partout dans le pays ; cela ne le fera pas. Cela reviendra toujours à cette bride naturelle du mulet. Cela ne le peut pas. Peut importe le nombre d’injections qu’on lui donnerait, il demeure ce qu’il est ; Combien d’affaires spirituelles ils ont, et tout ce qu’ils ont, c’est… Et vous – nous… Vous êtes des adultes ; vous savez de quoi je parle. Peut importe combien il y a de mari et de femmes, et quoi encore, et combien de petites sœurs ils élèvent là-bas, et de petites églises et des organisations, ils ne peuvent pas produire un réveil. C’est terminé. Ils sont sortis de la Parole de Dieu et sont entrés dans le monde, et cela ne peut plus se reproduire. Dieu suscitera quelque chose d’autre et fera que Sa Parole avance. Et si cela s’organise, cela aussi mourra. C’est vrai. Cela ne peut pas se reproduire, parce que c’est une chose hybride. C’est correct. (Fin de citation).

 

Lors de cette première phase de son ministère, William Branham jouait le rôle de messager de l’âge de l’église de Laodicée, pour ramener le cœur des enfants de cette dernière génération à  la foi des pères apostoliques, et rétablir « toutes choses » (Malachie 4. 5-6 ; Matthieu 17. 10-12 ; Actes 3. 19-21).

Le ministère de William Branham dans l’âge pentecôtiste (ce qui est l’âge de Laodicée) consistait à rassembler toutes les vérités des Ecritures qui ont été perdues au cours des six premiers âges de l’Eglise et de les restituer à l’Eglise arrivée à sa septième et dernière dimension, juste avant le jour de la colère de Dieu. Il était alors l’ange de la Voix, et son ministère était caractérisé par la guérison divine, appuyé par deux signes surnaturels qui lui furent donnés comme à Moïse : le signe sur la main et le discernement des pensées des cœurs des gens (les deux premiers Pulls), montrant ainsi que dans cet âge pentecôtiste Dieu traitait essentiellement avec le corps et l’esprit du peuple. Il devait guérir la chair en premier comme appât pour les attirer à Dieu. Ensuite venait la guérison de leur esprit, afin de les changer, de les convertir, ce qui permettrait aux prédestinés de recevoir une nouvelle compréhension des choses spirituelles et de saisir, le moment venu, la révélation de Jésus-Christ dans leur âme.

2011 QR n°3 - Les deux ministères de WB.
Powered by Joomla 1.7 Templates