QR n°3 - Les deux ministères de WB

aiglevdd1

 

 

LA QUESTION  N° 3

QU'EN EST-IL DES DEUX MINISTERES DE WILLIAM BRANHAM ?"

"Ceci est l'accomplissement de Malachie 4, St Luc 17, St Jean 15, oh, tant d'autres, Apocalypse 10, tant de prophéties qui pourraient être exactement pointées pour ce jour-ci." (Les Evèvements Rendus Clairs par la Prophétie - § 129)

 

 §62  "Il y a trois choses qui pourraient m'arriver. C'est soit la fin de ma route, pour permettre à cet autres d'entrer en scène. Je lui ai frayé le chemin pour qu'il prenne la relève, parce que rappelez-vous, celui qui vient prêcher se tiendra sur la Parole. "Restaurer la foi des enfants  à leurs pères." Ça pourrait être la fin de ma route. Il se pourrait qu'Il soit en train de changer mon ministère pour un retour à l'évangélisation outre-mer. Ou bien, peut-être qu'Il ne m'appellera plus comme évangéliste, et qu'Il va m'emmener quelque part, dans le désert, pour m'oindre afin de m'envoyer comme le "promis" qui doit venir, je pense.

    §70  Maintenant, comme j'ai fait l'oeuvre d'un évangéliste (et c'est cela mon excuse), si cela plaît à Dieu, et si j'ai fait cette oeuvre comme il faut, croyant que je lui ai plu, demandant pardon pour toutes mes fautes, alors, peut-être, Il est entrain de m'appeler du champ d'évangélisation. Mais s'Il m'appelle pour être un prophète, je ne peux pas être un évangéliste. Si je dois être évangéliste, je ne peux pas être un prophète. Je combine les deux offices. C'est là que j'ai toujours été embarrassé.  §71  Un prophète se tient là en retrait, jusqu'à ce qu'il s'avance avec détermination dans l'hôpital, ou à tout autre endroit où^il va, avec le AINSI DIT LE SEIGNEUR et dit cela, puis il retourne de la même manière." (Se Ranger du Côté De Jésus)

 

Tout au long des pages qui ont précédé, j’ai essayé, en peu de mots, certes, de montrer au lecteur, à la faveur du glorieux changement de dispensation survenu le 28 février 1963, l’heure exacte dans laquelle nous vivons maintenant. Dans le présent chapitre, nous voulons présenter la double commission du prophète-messager du temps du soir, l’Eliezer de notre jour.

Un grand nombre de croyants du Message de Frère Branham ne font aucune différence entre ces deux dispensations que notre prophète a chevauchées. Or, il est difficile, sans cela, d’appréhender la véritable portée du ministère de l’homme de Dieu et d’avoir une compréhension claire et nette du Message qu’il a apporté à l’Epouse de Christ. Ignorer cette coupure, ce changement, ce passage de l’ordinaire à l’extraordinaire, de l’ange à la Voix à l’ange à la Trompette, ce serait manquer le cœur même du programme de Dieu pour aujourd’hui. Et c’était le grand souci du prophète, que les gens saisissent la vision du programme de Dieu pour le jour dans lequel ils vivent, c’est-à-dire aujourd’hui. Ecoutez Frère Branham le dire lui-même :

JE ME TIENS A LA PORTE ET JE FRAPPE – 08. 12. 57).  -  E-35      « (…) O Dieu, ouvre mes yeux afin que je puisse voir. Laisse-moi regarder à travers les voiles du temps, Seigneur. Laisse-moi simplement voir, Seigneur, ce qui est autour de moi. Laisse-moi voir ce qui est sur le point d’arriver. (Fin de citation).

 

QU’ENTENDS-TU, ELIE ? – 12.04. 59).  -  E-56      « (…) Maintenant, Seigneur, il y a une grande anticipation et les gens attendent. Le reste du service est à Toi, ô Seigneur. Je prie qu’il n’y ait pas une seule personne faible au milieu de nous. Puisse le Saint-Esprit parler au fond des cœurs des gens ce soir. Qu’ils ne regardent pas à un grand tonnerre ou à un grand vent impétueux, mais plutôt, qu’ils écoutent. C’est pour cette raison que j’ai dit cela ce soir, Père, qu’ils puissent, au fond de leur cœur, saisir la vision de ce que Dieu est en train de faire. Accorde-le, Seigneur, car je le demande au Nom de Jésus. Amen. » (Fin de citation).

 

SEULEMENT UNE FOIS ENCORE, SEIGNEUR – 01. 12. 63).  -  §64        « Ils se tenaient là et regardaient Jésus opérer des miracles et tout, et Se déclarer Lui-même le Messie, et ils ne parvenaient pas à voir cela. Il a dit : « Ils ont des yeux, mais ne peuvent voir. » Ils étaient aveugles. Et Samson était aveugle. Mais voici une chose que Samson reconnut, mais à laquelle l’église n’est encore jamais arrivée ; il savait qu’il y avait une possibilité de revenir en arrière. Si seulement l’église pouvait savoir qu’il y a une possibilité ; mais les gens d’aujourd’hui ne semblent pas encore saisir la vision. Ils ne semblent pas saisir qu’il y a une possibilité. Cela ne passe pas. Vous pouvez crier un peu plus, battre des mains un peu plus, ou danser un peu plus, mais ce n’est pas cela. Non. Il s’agit de revenir à la Parole ; il y a une possibilité de revenir et de prendre la Parole à l’intérieur à nouveau. C’est là que vous L’avez laissée. Remarquez. Ils se tiennent  ferme, oh, certainement, ils battent des mains. Oui, monsieur. Mais, voyez-vous, tout cela, c’est voguer à vau-l’eau. »

 

ENCORE UNE FOIS SEULEMENT, SEIGNEUR – 20. 01. 63).  -  §12        « Seigneur Jésus, nous venons à nouveau ce soir, premièrement pour Te remercier pour tout ce que Tu nous as donné. Et par-dessus tout ce que Tu nous as donné, cette Vie Eternelle se manifeste, car nous savons que nous nous reverrons ; non plus sur cette terre, mais sur la terre à venir. Bénis Ta Parole ce soir. Et nous Te remercions pour la manière dont Tu as béni les chants. Je prie, Père, que Tu continues de bénir les chants, les chants et les chanteurs, le pasteur de cette église, ses co-pasteurs, et aussi les diacres, les administrateurs, et tous ceux qui la soutiennent. Bénis-les, Père. Nous prions que Tu bénisses le Message ce soir, ces quelques paroles qui vont être exprimées. Nous prions que Tu y ajoutes le contexte, et que Tu nous donnes de Tes bénédictions. Guéris tous les malades et les affligés. Que les hommes et les femmes puissent saisir la vision ce soir, qu’ils comprennent ce qu’est le programme de Dieu pour ce dernier jour. C’est tout ce que nous avons besoin de faire, c’est d’entrer dans Son programme, et alors les autres choses prendront soin d’elles-mêmes. C’est ainsi qu’Il nous a enseigné, et nous… Il a dit : « Chercher premièrement le Royaume de Dieu et Sa justice ; toutes les autres choses seront ajoutées. » Aussi, laisse-nous revenir ce soir, Seigneur, aux bénédictions du Royaume, au programme du Royaume, et apprendre de Toi. Car nous le demandons au Nom de Jésus. Amen. » (Fin de citation).

 

Quand Dieu descend publiquement pour la première fois sous la forme d’une « étoile » sur Son prophète, c’est au cours d’un service de baptême dans le fleuve Ohio, en 1933, tandis que Frère Branhaml, alors jeune prédicateur baptiste, baptisait la 17è personne (et 17 est le nombre du mystère dans la numérologie).

COMMENT L’ANGE EST VENU A MOI, ET SA COMMISSION  -  CHICAGO, IL., 17. 01. 1955  -  Pages 67-68    J’ai dit: "Voilà !” “J’ai compris, Seigneur.” J’ai dit : "Donc, ça, c’est vraiment la Vérité." Cet homme… On peut avoir des dons sans connaître Dieu.

 

Et puis je—puis je devenais trop critique à l’égard du parler en langues, vous voyez. Mais alors, un jour, Dieu a confirmé la chose pour moi !

 

J’étais à la rivière, je baptisais mes premiers convertis, à la rivière Ohio, et la dix-septième personne que je baptisais, comme j’allais la baptiser, j’ai dit : "Père, alors que je le baptise d’eau, veuille le baptiser du Saint-Esprit." J’ai commencé à—à le plonger dans l’eau.

 

Au même moment, un tourbillon est descendu du ciel, cette Lumière qui brillait est descendue. Des centaines et des centaines de personnes étaient sur la rive, à deux heures de l’après-midi, un mois de juin. Et Elle s’est tenue juste au-dessus de l’endroit où j’étais. Une Voix a parlé de là, elle a dit : "De même que Jean-Baptiste a été envoyé comme précurseur de la première venue de Christ, tu as un… AS UN Message par lequel sera précédée et préparée la Seconde Venue de Christ." J’ai failli mourir de peur. (Fin de citation).

 

 William Branham est ainsi confirmé aux yeux de tous comme étant le messager de Dieu envoyé à cette génération avec la mission de préparer la seconde venue du Seigneur. Travail qu’il ne va réellement commencer que lorsque l’Ange du Seigneur le rencontrera dans la caverne le 7 mai 1946, la nuit même où Israël est devenue une nation et où, pour la première fois après 2500 ans, le drapeau de David frappé de l’étoile à 6 branches flottait à nouveau dans le ciel. Simple coïncidence ? Que non ! Mais plutôt Dieu, en même temps qu’Il donnait une ère de liberté naturelle à un peuple naturel, appelait également à la liberté spirituelle, à la délivrance spirituelle, un peuple spirituel. Fait remarquable. Ce peuple devait premièrement être préparé, afin d’accueillir le Seigneur à Sa Venue (Luc 1. 17). Et le ministère qui s’apparente à celui d’Elie le Tishbite, ministère de restauration (I Rois 18. 30-32), allait ouvrir la voie à l’un des plus grands réveils que le monde ait jamais connus. C’est le grand réveil pentecôtiste des dons spirituels, lequel dura 15 ans (1946 – 1961). Ce fut aussi la première commission de William Branham.

LE GRAND REVEIL QUI ARRIVE  -  CHICAGO, IL., 18. 07. 1954  -  E-51   Et la chose étrange en cela, que vous pourriez ne pas savoir, le jour même où l’Ange du Seigneur m’a commissionné, le 6 Mai 1947 [Plutôt le 6 Mai 1946 – Note du Traducteur.], et qu’Il m’a octroyé le don de prier pour les malades, c’est le même jour où Israël est devenu une nation pour la première fois depuis deux mille cinq cents ans. Oh, je crois que quelque chose s’y cache. Je ne peux simplement pas m’empêcher de croire que nous sommes près de la fin du temps. C’est vrai. (Fin de citation).

LA MANIFESTATION DE TA RESURRECTION  -  LA., CA., 09. 08. 1954  -  E-13   … Le jour même où Israël fut déclarée une nation à nouveau pour la première fois après deux mille cinq cents ans, la même nuit, l’Ange du Seigneur me commissionna pour prier pour les malades, à ce moment même, le 6 Mai 1946, le Seigneur Jésus a fait cela. (Fin de citation).

LES INSTRUCTIONS DE GABRIEL A DANIEL  -  JEFF., IN., 30. 07. 1961  -  § 150   Israël qui retourne dans sa patrie, Isrraël. Permettez-moi juste de dire ceci maintenant pendant que… Je pense que ce n’est plus enregistré. Permettez-moi de dire ceci. A l’heure même où Israël est devenue une nation.. La raison pour laquelle j’ai toujours cru—je le dis devant mon auditoire, ici – qu’il y avait quelque chose, que j’allais avoir un rôle à jouer, avant de mourir, pour ramener Israël au Seigneur. C’est qu’à l’heure même, d’après la charte panaméricaine, où Israël a été déclarée une nation, pour la première fois depuis qu’ils avaient été dispersés il y a deux mille ans, qu’ils n’étaient plus un peuple, c’est exactement à cette heure-là, précisément à cette heure, que l’Ange du Seigneur m’a rencontré là-bas, et qu’Il m’a envoyé vers… avec l’Evangile. Exactement en même temps : le 7 mai 1946

 

151   Et, aussi, une autre chose qui me fait savoir ça. C’est qu’Il « ramène le cœur des enfants aux pères, et le cœur des pères aux enfants », le Message. Remarquez, Malalchie 4 (pas 3, 4). (Fin de citation).

 

Ce grand réveil pentecôtiste, comme nous venons de le dire, devait prendre fin en 1961 pour le monde entier ; cependant, pour la nation américaine, il avait cessé depuis 1956. L’Amérique, le fer de lance du réveil pentecôtiste était condamnée.

JEHOVAH  JIREH  -  LONG BEACH, CA., 09. 02. 1961  -  E-86   Alors que la musique continue de jouer, inclinons nos têtes pour un mot de prière. Maintenant, autour de l’autel, imposez vos mains à ces enfants, sur ces gens. Inclinons nos têtes. Viens, Seigneur Jésus,  Dieu miséricordieux. Viens vite, Seigneur. Je crois que l’heure est presque à sa fin, le réveil est terminé en Amérique. Nous ne faisons que glaner dans les champs d’un réveil de la terre brûlée. Seigneur Jésus, je prie que ces enfants qui sont venus à l’autel ce soir, que le Saint-Esprit puisse trouver un cœur honnête, et les attire à l’autel. Il est écrit dans Ta Parole : « Je ne mettrai pas dehors celui qui vient à Moi. » (Fin de citation).

 

ECOUTEZ-LE -- SPOKANE.WA., _  11. 07. 1962  -  E-6   … Eh bien nous venons de terminer un réveil à travers la nation, ces quinze dernières années. Il y a eu un réveil qui a secoué le monde, et il est en train de mourir maintenant en Amérique, il est presque terminé. Et nous revenons du champ missionnaire et nous nous sentons abattus, après que nous ayons dit aux gens là-bas que le réveil avance ici, et voilà qu’il se meurt. (Fin de citation).

 

LA PUISSANCE DE TRANSFORMATION  -  PRESCOTT, AZ., 31. 10. 1965  -  § 181   Voilà venir le Pentecôtisme; ils ne peuvent pas… Regardez ce qu’ils ont fait: ils se sont organisés. Cela ne peut pas se reproduire. Ils peuvent avoir des Oral Roberts et tout le reste, partout dans le pays ; cela ne le fera pas. Cela reviendra toujours à cette bride naturelle du mulet. Cela ne le peut pas. Peut importe le nombre d’injections qu’on lui donnerait, il demeure ce qu’il est ; Combien d’affaires spirituelles ils ont, et tout ce qu’ils ont, c’est… Et vous – nous… Vous êtes des adultes ; vous savez de quoi je parle. Peut importe combien il y a de mari et de femmes, et quoi encore, et combien de petites sœurs ils élèvent là-bas, et de petites églises et des organisations, ils ne peuvent pas produire un réveil. C’est terminé. Ils sont sortis de la Parole de Dieu et sont entrés dans le monde, et cela ne peut plus se reproduire. Dieu suscitera quelque chose d’autre et fera que Sa Parole avance. Et si cela s’organise, cela aussi mourra. C’est vrai. Cela ne peut pas se reproduire, parce que c’est une chose hybride. C’est correct. (Fin de citation).

 

Lors de cette première phase de son ministère, William Branham jouait le rôle de messager de l’âge de l’église de Laodicée, pour ramener le cœur des enfants de cette dernière génération à  la foi des pères apostoliques, et rétablir « toutes choses » (Malachie 4. 5-6 ; Matthieu 17. 10-12 ; Actes 3. 19-21).

Le ministère de William Branham dans l’âge pentecôtiste (ce qui est l’âge de Laodicée) consistait à rassembler toutes les vérités des Ecritures qui ont été perdues au cours des six premiers âges de l’Eglise et de les restituer à l’Eglise arrivée à sa septième et dernière dimension, juste avant le jour de la colère de Dieu. Il était alors l’ange de la Voix, et son ministère était caractérisé par la guérison divine, appuyé par deux signes surnaturels qui lui furent donnés comme à Moïse : le signe sur la main et le discernement des pensées des cœurs des gens (les deux premiers Pulls), montrant ainsi que dans cet âge pentecôtiste Dieu traitait essentiellement avec le corps et l’esprit du peuple. Il devait guérir la chair en premier comme appât pour les attirer à Dieu. Ensuite venait la guérison de leur esprit, afin de les changer, de les convertir, ce qui permettrait aux prédestinés de recevoir une nouvelle compréhension des choses spirituelles et de saisir, le moment venu, la révélation de Jésus-Christ dans leur âme.


A la naissance de William Branham le 06 avril 1909, trois étoiles apparurent en ligne dans le ciel, comme du temps de notre Seigneur. Trois étoiles, symbole de la perfection du don de guérison divine que Dieu envoyait ainsi au monde.

PREMIERES EXPERIENCES SPIRITUELLES  -  HAMMOND, IN., 13. 07. 1952  -  E-23   J’ai dit : “Je n’ai rien à voir avec les prédicateurs.” J’ai dit: “J’ai n’ai rien du tout à faire avec eux, rien du tout.” J’ai toujours fui cela, vous savez. Je… En pensant à cela, et alors qu’elle me parlait, et je savais que c’est la même chose, que ma mère m’avait dit, que ces choses sont du diable, et je me suis tenu loin d’elles." Voyez ? Et j’ai dit : "Non, monsieur, je n’ai rien à faire avec cela."

Puis elle dit : "Eh bien, personne ne vous l’a-t-il jamais dit ?" Elle a dit : "N’est-ce pas étrange que les prédicateurs ne le sachent pas ?"

J’ai dit : "Je ne m’aventure pas là où ils se trouvent." Et j’ai dit : "Je --- Je vous remercie beaucoup."

Elle a dit : "Eh bien, regardez. Vous êtes né sous un signe, je veux vous dire ceci, en tant que don."et elle a dit : "Si seulement vous pourriez le reconnaître."

J’ai dit : "Oui, madame." J’ai dit : "Peut-être serai-je un Daniel Boone, j’aime chasser et je suis né au Kentucky." Puis elle dit, comme ça.

Et a dit : “Non,” elle—elle—elle m’a appelé. Elle a dit : "Non, ce n’est pas de cela que je parle."

J’ai dit : "Eh bien, peut-être que je serai un homme d’affaires. J’ai étudié la grammaire à l’école."

Elle a dit : "Ce n’est pas de cela que je parle. Je ne sais pas ce que vous serez. Mais je sais que, selon l’astronomie, il y eut en ce temps-là…"

Elle essaya de me parler au sujet de… ?... des cycles, et, en commémoration du Fils de Dieu, lorsque trois étoiles s’alignèrent ensemble. Elle a dit : "Trois sages, des Mages suivaient trois étoiles différentes, ils ne savaient pas quand elles venaient." Elle a dit : "Quand ils se retrouvèrent ensemble, et se rencontrèrent à la porte de Bethléhem, suivant trois étoiles différentes, et ces étoiles formèrent une étoile du matin, elle se suspendit au-dessus du Christ…" Et elle a dit : "Ils étaient de la lignée de Cham, Sem et Japhet, les trois fils de Noé."Et elle a dit : "Ces trois étoiles se jumelèrent et formèrent la seule étoile qui se suspendit au-dessus du Christ." Et elle a dit : "Alors, quand elles se séparèrent, elles ne sont jamais rentrées dans leurs orbites, elles ne l’ont jamais fait depuis-là." Et elle a dit : "Maintenant, tous les observatoires du pays n’ont rien vu de tel. Et ils n’ont pas remarqué cela ; cela a été simplement donné de façon surnaturelle," et elle continua de parler ainsi, avec tous ses arguments.

Eh bien, je ne pouvais pas comprendre ce dont elle parlait. Et elle a dit : “En commémoration de ce grand don que Dieu a donné à la terre, Il a renvoyé un—un quelque chose d’inférieur en commémoration de cette époque-là. Et comme ils étudiaient les étoiles, ils virent ces trois étoiles en ligne. Les étoiles de Cham, Sem, et Japhet, sous lesquelles ils étaient nés, et ils le savaient. Ces croyants scientifiques surveillaient des corps célestes, comment ils évoluaient ; et quand ils virent ces étoiles se mettre en ligne au-dessus de Jérusalem. Car, s’ils avaient été à Babylone, ils observaient quand-même vers Jérusalem, vers l’est, pour voir cela. Et quand ils virent cela entrer en ligne, ils savaient que lorsque ces étoiles se mettraient en ligne, le Messie serait sur la terre. Gloire. (Fin de citation).

 

Le ministère de la guérison divine fut si parfait et si puissant qu’il inspira des hommes comme Oral Roberts, Tommy Osborn, et d’autres encore qui devinrent de grands évangélistes et embrasèrent le monde. Comme nous venons de le dire, ce ministère d’évangélisation et de guérison fut si parfait et si puissant que même des hypocrites priaient pour les malades et avaient du succès.

DES CONFERENCES  -  PHOENIX, AZ., 28. 02. 1960  -  E-32   Il y a quelques années, quand le Seigneur m’avait appelé, moi, un pasteur baptiste local, pour aller prêcher la guérison divine, je n’avais encore jamais entendu parler du Pentecôtisme. Pas plus que je n’avais entendu quelqu’un dire : "C’est une bande d’exaltés," ou quelque chose comme cela. Mais quand Il est venu et que je L’ai vu, et Il parla… Si Dieu parle, il faut qu’il y ait quelque chose pour répondre à Cela quelque part. Que mon église croit cela ou non, il y a quelque chose qui va écouter cela.

De là vinrent Oral Roberts et le—et Tommy Osborn, et d’autres ; et les feux du réveil brûlent ce soir dans le monde. Pourquoi ? Parlez et allez de l’avant. Ne réculez pas, nous en arrivons au point où nous sommes en train de ralentir. Il n’y aucun moyen de ralentir le pas. Si quelque chose se présente, passez à la vitesse supérieure et avançons. Pas d’arrêt. N’allumons pas de feu au même endroit. Quiconque est… Deux feux en deux soirs. Allumons un nouveau feu ici ce soir, et un autre feu un peu plus loin sur le chemin, toujours et toujours, jusqu’à ce que nous voyions Jésus. Il n’y a aucun point d’arrêt maintenanrt. (Fin de citation).

 

DÈS CE MOMENT-LÀ  --  TULSA, OK., 31. 03. 1960 -  E-38   Ce dont vous avez besoin ici à Oklahoma, comme j’ai vu ici, c’est simplement un bon réveil à l’ancienne mode. Vous avez le matériau nécessaire pour le faire. Vous avez de grands hommes ici dans la ville. Qui est plus grand dans le champ missionnaire que Tommy Osborn, Frère Oral Roberts? Quelques-uns des plus grands hommes que le monde comptent sont ancrés ici dans votre cité. Ceci devrait être l’endroit le plus spirituel dans le monde, ici même où ce grand de la « Vie Abondante », et—et de la "Faith Digest", et ces grands journaux, et des choses qui se répandent simplement dans le monde entier, partout. Ceci devrait être un, simplement un—simplement comme une ruche où des abeilles entrent et sortent, y apportant du miel. Cela devrait l’être.

               Ce dont Oklahoma a besoin ici maintenant, c’est d’un réveil à l’ancienne mode, une secousse. Nos églises sont tellement devenues comme le monde, trop raides, trop intellectuelles, trop de—trop, simplement du style. Nous avons besoin du vieil Evangile Pentecôtiste à l’ancienne mode et des vieux réveils pentecôtistes, des nuits entières de réunion de prière, et… C’est ce qu’il nous faut, mes amis. Revenez à Dieu, où l’église peut recevoir ses bénédictions et recevoir ses… (Fin de citation).

 

LA VOIX DE DIEU  --  PHOENIX,AZ ., 20. 01. 1963  -  § 16   Notre Père Céleste, nous sommes reconnaissants aujourd’hui pour ce privilège de nous tenir dans ce beau sanctuaire qui est dédicacé à Dieu et pour Son travail. Et nous savons que Tes serviteurs se sont tenus derrière cette estrade ici, ou ce pupitre, à maintes reprises, avec une vie consacrée à Ton service.

Et ce—ce matin ramène des souvenirs, souvenirs d’un réveil qui avait commencé par la descente du Saint-Esprit sous la forme d’une grande Lumière comme une Colonne de Feu, et Il a dit que le Message balayera la terre. Eh bien, aujourd’hui, cela est devenu de l’histoire. Le Message s’est enflammé par de grands hommes, après qu’ils l’aient vu, comme Oral Roberts, et Tommy Osborn, et Tommy Hicks et plusieurs autres. Et par les efforts que nous avons tous ensemble fournis, nous voyons le Message allumer les feux du réveil dans chaque nation sous les cieux, du Message pentecôtiste. Nous Te remercions et Te donnons des actions de grâce, ô grand Dieu. (Fin de citation).

 

Ce fut l’époque des grands amours entre William Branham et les dénominations pentecôtistes. Ceci s’explique par le fait, réel, que William Branham était le messager de l’âge de Laodicée qu’il appelle aussi l’âge pentecôtiste. En outre, comme nous le dit encore le prophète, les pentecôtistes constituent le groupe le plus proche de la Vérité présente ; c’est eux qui reçurent le messager de Dieu pour ce jour-là, car c’est aussi vers eux que Dieu l’avait envoyé dans cette dispensation.

Il serait difficile de répertorier les signes, les miracles, les guérisons, les prodiges qui se firent sous le ministère singulier de cet homme exceptionnel, William Branham ; mais plus difficile encore tout ce que Dieu fit dans l’âge pentecôtiste. Or, nous l’avons déjà souligné, l’âge pentecôtiste était l’âge de la préparation de la Venue du Seigneur,  car le Seigneur n’allait pas venir dans cet âge-là, étant donné que la pluie mourreh, la pluie de l’ensemencement encore appelée pluie de l’enseignement de la pure Parole, n’était pas encore tombée.

EXPOSE DES SEPT AGES DE L’EGLISE  -  Page 369 § 2-3 : Pour en revenir à l’objectif de ce dernier chapitre, qui est de suivre les deux Eglises, et les deux esprits, depuis la Pentecôte jusqu’à leur fin, nous terminerons en montrant maintenant ce qu’il en est dans l’Age de Laodicée.

 

Cet âge a débuté à l’aube du vingtième siècle. Comme c’est dans cet âge que la véritable Eglise devait redevenir l’épouse qu’elle était à la Pentecôte, nous savons qu’il devait nécessairement y avoir un retour de la puissance dynamique. Ceci, les croyants l’ont perçu dans leur esprit, et ils se sont mis à crier à Dieu, en demandant une nouvelle effusion semblable à celle du premier siècle. On crut voit la réponse à ce cri quand nombre de gens se mirent à parler en  langues et à manifester les dons de l’Esprit. On crut alors qu’il s’agissait de la RESTAURATION attendue depuis si longtemps. Ce n’était pas le cas, car la pluie de l’arrière-saison ne peut venir qu’après la pluie de la première saison, qui est la pluie du printemps, celle de l’ENSEIGNEMENT. La pluie de l’arrière-saison, qui vient ensuite, c’est la pluie de la MOISSON. Comment ceci aurait-il pu être la chose réelle, alors que la Pluie de l’Enseignement n’était pas encore venue ? Le Messager-Prophète qui devait être envoyé pour ENSEIGNER les gens et pour ramener les cœurs des enfants aux pères de la Pentecôte n’était pas encore venu. Ainsi, contrairement à ce qu’on pensait, la restauration et la dernière vivification pour l’enlèvement n’étaient pas venues. C’était plutôt un mélange, où les injustes avaient part à la bénédiction Spirituelle et aux manifestations du Saint-Esprit, comme nous n’avons cessé de vous le montrer. La puissance démoniaque y avait aussi un rôle, puisque des hommes étaient sous l’empire des démons sans qu’aucun ne semble s’en rendre compte. Ensuite, comme preuve que ce n’était pas le VRAI, ces gens (avant même la venue de la seconde génération) se sont organisés, ils ont rédigé leurs doctrines contraires à l’Ecriture, et élevé leurs propres barrières, comme tous les autres groupes qui les avaient précédé.

 

Or, je ne nie pas que des gens prophétiseront dans ce dernier âge, et que leurs ministères peuvent être corrects et le seront. Je ne nie pas qu’il y aura des prophètes comme à l’époque de Paul, où il y a eu ‘‘un prophète nommé Agabus qui prophétisa une famine’’. Je suis d’accord que c’est vrai. Mais je nie, en vertu du témoignage infaillible de la parole, qu’il y ait plus d’un seul messager-prophète majeur qui révèlera les mystères tels qu’ils sont contenus dans la parole, et qui a le ministère de ramener le cœur des enfants aux pères. L’ ‘‘ainsi dit le Seigneur’’, par Sa Parole infaillible, reste encore valable, le restera, et sera confirmé. Il y a un seul messager-prophète pour cet âge. Chacun sait, connaissant le comportement humain, que quand beaucoup de gens embrassent une même doctrine importante, on trouvera quand même toujours des divergences de vues sur des points secondaires de cette doctrine. Qui donc aura le pouvoir d’infaillibilité, qui doit être rétabli dans ce dernier âge, puisque ce dernier âge manifestera de nouveau l’Epouse de la Pure Parole ? Cela signifie que nous aurons de nouveau la Parole comme elle a été donnée parfaitement et comprise parfaitement à l’époque de Paul. Je vais vous dire qu’il l’aura. Ce sera un prophète qui sera confirmé aussi totalement, ou même plus encore, que tous les autres prophètes, de tous les âges, d’Enoch à nos jours, parce que cet homme aura nécessairement le ministère prophétique de la pierre de faîte, et c’est Dieu qui manifestera qui il est. Il n’aura pas besoin de témoigner de lui-même, c’est Dieu qui témoignera de lui, par la voix du signe. Amen. (Fin de citation).

 

Entre 1961 et 1962, William Branham prêchera une série de sermons montrant la fin de cet âge, lequel a abouti au rejet du Christ et de Son messager, quand le prophète a changé de vitesse pour le grand décollage de l’Age Epouse, et qu’il est entré de plein pied, comme annoncé dans la Parole écrite, dans son ministère de prophète, ce grand ministère de la Pierre de Faîte, ministère de l’infaillibilité. Quand William Branham commence à prêcher ce Nouveau Message, personne dans les rangs dénominationnels ne le comprenait plus. Tous l’abandonnèrent, le rejetèrent, comme ce fut le cas de Jésus notre Seigneur. Il en est désolé, et il en explique la raison :

L’ETAT PRESENT DE MON MINISTERE  -  JEFF., IN., 08. 09. 1962  -  § 117   Beaucoup de mes frères ont beaucoup de popularité aujourd’hui parmi leurs frères confessionnels. Si vous prononcez seulement un nom, mon ami, c’est comme un feu, partout, c’est vrai, lorsque vous prononcez le nom de cette personne. Et, après tout, quand le Seigneur m’a parlé là-bas près du fleuve ce jour-là, ça a été le fer de lance de ce réveil autour du monde, c’est de là que vient chacun de ces grands évangélistes.

 

§ 118   Ils sont retournés tout droit auprès de leurs frères, voyez-vous, ces dénominations d’où ils étaient sortis. Ils viennent ici, tiennent une réunion, se mélangent aux dénominations, et ils y retournent aussitôt à nouveau. Ils reçoivent beaucoup d’honneurs, ils ont de grands noms à la radio, dans les journaux, et tout. Tous disent du bien d’eux.

 

§ 119   Mais TOUS LES HOMMES M’ONT ABANDONNE PARCE QUE J’AI PRIS LA VRAIE PAROLE ET QUE CETTE PAROLE… Je suis resté exactement avec ce qu’Il m’a dit, j’ai prêché la Parole, pas une philosophie confessionnelle. « Prêche la Parole ! », c’était ça, ma commission, « Reste avec la Parole. » Et, frères, vous qui écoutez ceci sur les bandes, j’étais un grand homme quand je suis venu parmi vous, guérissant simplement  les malades, parlant des visions et montrant des choses. MAIS QUAND J’EN SUIS ARRIVE A VOUS DIRE LA VERITE AU SUJET DE LA PAROLE, POURQUOI M’AVEZ-VOUS TOURNE LE DOS ? Est-ce que vous vous rendez compte que cela accomplit exactement ce que l’Ecriture a dit ? Oui, voilà ce que cela fait. Maintenant je peux à peine entrer quelque part.

 

§ 121   Eh bien, tous les hommes m’ont abandonné, mais il y a une chose, Il est resté avec moi… ?... Je ne suis pas, je n’ai pas été désobéissant à la vision céleste qui est arrivée là-bas sur le fleuve. J’y suis resté fidèle. Lui m’est resté fidèle.  (…)

 

§ 124   Je ne sais ce que l’avenir réserve, mais vous voyez où nous en sommes, n’est-ce pas ? Vous voyez pourquoi tout le monde dit, même certains de mes propres collègues ont dit : « Eh bien, Frère Branham est au bout du rouleau. » Voyez-vous ? Oui ; « Au bout du rouleau. » Voyez-vous ? « Ah ! nous n’entendons plus beaucoup de choses qui se passent ! » Voyez-vous ? Eh bien, nous… Ils ne comprennent simplement pas, c’est tout, ils ne comprennent simplement pas, ils ne voient pas Cela. (Fin de citation).

 

L’EFFONDREMENT DU MONDE  -  JEFF., IN., 16. 12. 1962  -  § 127   Cependant, mon espoir n’est bâti sur rien de moins que le Sang de Jésus avec justice. Et tout dans mon âme lui cède ; et chaque prédicateur m’a abandonné, et chaque credo m’a mis dehors, et je n’ai aucun endroit où aller, Il est tout mon espoir et mon assurance. Je me tiens sur  ce Roc, sur Christ, ce solide Roc, et tout autre terrain n’est que du sable mouvant. Je serai peut-être un de ces jours inhumé dans un cimetière quelque part, ou au fond de la mer dans un crash d’avion, tué dans un accident de train ou d’automobile, quel que soit le lieu que ce Dieu aura choisi pour moi d’aller, mais je sais cette seule chose, que j’ai ancré mon âme dans ce Havre de Paix, là, dans Sa Parole. Je le crois, que ceci doit être la Parole de Dieu. (Fin de citation).

 

LE SEMENCE N’HERITE PAS AVEC LA BALLE  JEFF., IN., 18. 02. 1965  -  § 29   Maintenant, il est difficile d’obtenir le parrainage d’une église comme c’était le cas avec notre Seigneur Jésus ; parce que c’est Lui, ce n’est pas moi. Mais lorsqu’Il commença à prêcher, qu’Il guérissait les malades, qu’Il ressuscitait les morts, qu’Il purifiait les lépreux et chassait les démons, tout le monde voulut de Lui. Mais, vient un moment où il y a un Message qui suit toujours chaque signe, car le signe a une voix. Mais un jour, lorsqu’Il s’assit et dit : « Moi et le Père nous sommes Un ! », c’était plus qu’ils ne pouvaient en supporter.

 

§ 128   Dieu promit des lapins au temps de Luther. Il promit d’autres choses au temps des autres. Mais maintenant, Il nous a promis un repas complet, le menu complet en sept plats, car tous les Sept Sceaux sont ouverts et tout est prêt pour la Parole de Dieu… pour ceux qui peuvent recevoir… (Fin de citation).

 

L’ENLEVEMENT  - YUMA, AZ., 04. 12. 1965 - § 156   Vous n’êtes pas des gens aveugles. Vous êtes—vous êtes des gens sensés ; et si j’étais ici, et que je disais ces choses pour faire du tort… Je dis cela parce que c’est la Vie, et parce que je suis responsable envers Dieu de dire cela. Et je dois le dire. Et mon Message… Pendant tout le temps où il y avait des guérisons, etc., j’ai toujours su que cela était pour attirer l’attention des gens, et que le Message viendrait ensuite. Et le voici ! (Fin de citation).

 

Le 30 décembre 1962, le prophète raconte une vision qu’il a eue une semaine plus tôt, et par laquelle Dieu lui montrait la venue d’un nouveau ministère véhiculé par Sept Anges formant une constellation pyramidale et venant de l’éternité à une vitesse vertigineuse. Or, huit mois plus tôt (avril 1962), Dieu avait préalablement annoncé cette nouvelle ère, une ère de pleine grâce, en faisant paraître dans le ciel cinq étoiles en ligne. Frère Branham nous en parle :

LA COMMUNION   -  JEFF., IN., 04. 02. 1962  -  § 75   Je prédis que ceci a une application spirituelle. Je crois qu’il s’agit là de la venue d’une action de Dieu, que la grande révélation de la Parole sera ouverte en ce temps-ci. Souvenez-vous, ils disent qu’il y a eu trois étoiles en orbite quand Jésus est né. Et en voilà cinq, et cinq c’est la grâce, le nombre de la grâce. Trois, c’est le nombre de la perfection. Cinq est le nombre de la grâce. J-e-s-u-s, g-r-â-c-e, "f-a-i-t-h" [Foi, en anglais – Note du trad.], etc, le nombre de la grâce. Dieu a toujours envoyé Sa puissance à l’église ; ce sera Sa grâce, ce ne sera pas l’obéissance des gens. Et Esaïe a dit au chapitre 40 de crier à Jérusalem que sa servitude est terminée, quoiqu’elle fût coupable d’idolâtrie, mais c’est la grâce de Dieu qui envoyait cela. Si Dieu nous envoie quoi que ce soit, ce sera Sa grâce et non nos mérites. (Fin de citation).

LE SEMENCE DU SIGNE DU TEMPS DE LA FIN  -  TIFTON, GA., 19. 03. 1962  -  E-78   Eh bien, que se passe-t-il ? Nous voyons un rugissement dans le journal, à la télévision à travers les nations : cinq étoiles se sont mises en ligne avec la terre. Que signifie cinq ? Un nombre de la grâce. Chaque fois que ces étoiles entrent en scène, quelque chose arrive sur la terre. Qu’arrive-t-il ? Cinq étoiles sont  en vue. Qu’était-ce, une—une introduction de quoi ?

Depuis ce temps-là, voyez simplement ce qui se passe. L’Allemagne a été presque effacée de la carte du monde. Certains astronomes disent que le monde va éclater comme une pastèque. Toutes ces choses horribles qu’ils ont prophétisées pour les derniers jours. Regardez ce qui se passe. L’autre jour, l’Angleterre a subi une tempête qui a détruit soixante-dix mille maisons en un seul jour. Il y a des désastres partout… En Californie, Los Angeles a presque sombré dans l’océan. Qu’est-ce ? Le commencement des douleurs. Il y a partout des tremblements de terre. Pourquoi cela ? Cinq étoiles sont en ligne. La grace, la grace de Dieu.

Que se passe-t-il, une église bébé (Alléluia.), une Epouse nourrisson, sur laquelle la puissance de Dieu commence à tomber. Elle est en train de prendre forme : une Epouse pour cet Epoux. Ces trois étoiles signifiaient Sa perfection de Père Céleste, ou la trinité devenant Un sur la terre parmi nous, les offices de Dieu devenant un seul office. Qu’arrive-t-il maintenant ? C’est l’Eglise du Dieu Vivant qui se rassemble sous la Parole de Dieu, et le ciel astronomique annonce son approche. Amen. Vous pourriez ne pas le croire, mais c’est toujours la Parole. Oui, monsieur.

 

E-79   Qu’est-ce qui arrive? (je termine.) Je pourrais dire ceci, mes amis, l’église avance. Dieu va avoir une église sans tache ni ride. Et elle est prédestinée. Dieu l’a dit, Il l’aura. Cela fait que ce soit juste. Qui en est membre? Je ne sais pas. J’ai confiance que j’en suis moi-même, j’ai confiance que vous en êtes membre. Mais Il aura un corps sans tache ni ride.

Et je crois que ces signes du dernier jour et autres qui se produisent, s’imbriquent tous ensemble pour montrer que Christ est prêt de venir pour Son Epouse. C’est Dieu dans Sa Parole rendu manifeste dans un homme, un homme parfait ; ainsi Dieu et Sa Parole viennent de nouveau, et se rendent manifestes dans une Epouse. Elle ne fera pas comme fit Eve qui l’hybrida à quelque chose d’autre, mais la Parole non adultérée de Dieu naîtra dans cette Eglise, et Elle se tiendra comme Jésus-Christ, avec Son  Esprit oint de la Parole. Amen. Je crois que c’est l’annonce maintenant. (Fin de citation).


 

Il fallait attendre la fin du mois de février 1963, plus précisément le 28, pour que William Branham ait le cœur net de la vision survenue deux mois plus tôt. Frère Branham se souvient de cet évènement de première importance dans sa vie (et, partant, dans la vie de l’Epouse tout entière).

Cette rencontre prestigieuse avec l’Ange Puissant va changer toute la vie et le ministère du prophète. Il ne voit plus les choses comme avant. Il a une autre compréhension, une autre vision, un autre langage, une autre terminologie, un autre Message, un autre ministère. La Bible même est devenue une nouvelle Bible. William Branham n’est plus le grand évangéliste à succès des années "46-61". Ses réunions sont en pertes de vitesse. Le temps des grandes campagnes d’évangélisation et des foules de gens à l’autel est terminé. L’évangélisation va changer de visage pour se tourner plus à l’intérieur, vers ceux dont le cœur (l’esprit) avait été préparé à recevoir le Seigneur à Sa Venue Corps-Epouse-Parole. William Branham est alors établi prophète pour l’Epouse, l’ange de l’alliance (l’officiant) pour le mariage de l’Epoux Céleste et de l’Epouse terrestre. C’est l’heure d’une autre préparation qui commence. Non plus la préparation de Sa Venue, puisqu’Il était déjà revenu depuis la descente de l’Ange puissant, le 28 Février 1963, escorté par les Sept Anges, les Sept Esprits de Dieu qui avaient été envoyés à l’Eglise pendant les Sept Ages. Il est aussi très important de souligner que, après l’ouverture des Sceaux, William Branham revient à l’église pour rétablir l’ordre, le 26 décembre 1963, après qu’il ait pleinement réalisé ce qui venait d’arriver. Comme il le dit lui-même, le pentecôtisme et ses manières ne devraient plus se trouver dans cette Nouvelle Chose, dans ce Nouveau Message. La séparation est nette. Ce qui est parfait est venu, et le partiel se devait donc de disparaître totalement. Plus de parler en langues inconnues (nous revenons à la Pentecôte où les gens parlaient le Galiléen, et les autres les entendaient dans leurs propres langues). Plus de prophéties fantaisistes (ce doit être quelque chose de précis, qui doit arriver et être vérifié), etc… « Quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel sera aboli », dit Paul. Et ce qui est parfait, c’est la Parole. Et William Branham dit que maintenant, nous avons la « PARFAITE INTERPRETATION DE LA PAROLE »

QUESTIONS ET REPONSES  N° 2   -  JEFF., IN., 23. 08. 1964 (soir)  -  § 56   Maintenant, qu’en aurait-il été si, étant venu, Jésus avait dit: “Eh bien, de même que Moïse est venu pour vous faire sortir tous d’Egypte, de même Je suis venu pour vous amener ailleurs ? Qu’en aurait-il été s’Il avait dit : « Mettons-nous au travail et contruisons-nous une arche. Je—Je suis le Seigneur Dieu et Je – Je m’en vais maintenant engloutir ce monde. Je vais noyer le monde, tout le monde. » Eh bien, Il aurait été en dehors de… Voyez-vous, les Ecritures n’ont jamais dit qu’Ils viendrait ainsi. Voyez-vous ? Il n’aurait pas été le Messie. Peu importe combien d’arches Il aurait construites ou ce qu’Ils aurait fait. Il n’est toujours pas… Il n’aurait pas les qualités requises du Messie. Alléluia ! Vous y êtes ! Il s’agit des qualitiés requises ! Oui, monsieur !

 

§ 57   I Corinthiens 13 dit ceci : « Quand ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel sera aboli. » Ainsi, toutes ces petites choses comme : sautiller comme un enfant, essayer de parler en langues et toutes ces autres choses ; quand ce qui est parfait… Et aujourd’hui, grâce à Dieu, nous avons vraiment l’interprétation parfaite de la Parole, laquelle est accompagnée de la confirmation Divine ! Alors ce qui est partiel est aboli. « Quand j’étais enfant, je parlais comme un enfant, je pensais comme un enfant ; mais quand je suis devenu homme, j’ai fait disparaître ce qui était de l’enfant. » Amen ! (Fin de citation).

 

Le 28 février 1963 représente pour l’Epouse de Christ une date marquée au fer rouge, une date capitale, car c’est le jour où son Epoux est revenu à Elle ; c’est le jour de sa naissance en tant qu’Epouse-Parole des 2000 ans, le jour de son union avec sa Tête ; c’est aussi le jour où l’Eglise, la grande Armée de Dieu, a été délivrée de la puissance du péché et de la mort, par la résurrection, dans toutes les dimensions, de tous les vivants et de tous les morts en Christ, pour le rassemblement et la reconstitution du grand Corps transfiguré du Christ Epouse.

CHRIST EST REVELE DANS SA PROPRE PAROLE  -  JEFF., IN., 22. 08. 1965 (Matin)  - § 143   La Bible entière est l’entière révélation de Jésus-Christ, se faisant connaître à chaque âge. Il s’est fait connaître du temps de Luther, en tant que fondement, l’Eglise, le pied, les jambes, comme Il l’a fait pour le roi Nebucadnetsar. Vous vous souvenez quand celui-ci avait eu ces songes ? Et cela partait de la tête en descendant. Voyez-vous ? A présent, Il part des pieds en montant. Voyez-vous ? Dans le royaume babylonien, Il a montré tout ce qui avait trait à l’Ancien Testament, Il est parti de la tête en descendant, jusqu’à ce qu’Il arrive à Dieu Lui-même fait chair, au pied de l’échelle. Maintenant, ici dans le Nouveau Testament, Il se ramène jusqu’en haut, à la Tête de nouveau, la Tête d’or qui doit être couronnée. Voyez-vous ? Le saisissez-vous bien ? Vous voyez, Dieu était au commencement ; et Il est descendu continuellement à travers les prophètes, jusqu’en bas, lorsque Dieu Lui-(même est devenu homme comme nous, tout au bas de l’échelle, un bébé né dans une crèche, détesté, rejeté, méprisé, avec un mauvais nom, et tout ce qu’Il était. Ensuite Il s’est mis à grandir (voyez-vous) et, à partir des pieds, Il a commencé à bâtir l’Eglise, l’Epouse, revenant, constamment, jusqu’à former la Pierre faîtière, où tout cela se joint et constitue le grand Corps transfiguré de Jésus-Christ. (Fin de citation).

 

Nous l’avons dit, William Branham quitte le ministère d’évangéliste pour endosser le manteau de prophète dans sa plénitude. Soulignons ici que, comme vous le pensez bien, William Branham étant né prophète, il l’a toujours été, mais il ne reçoit le ministère de la grande Trompette, la Voix d’Archange qui est la plénitude de la Parole, ministère que le prophète appelle entre autres "le pouvoir de l’infaillibilité", qu’avec la visite au Sunset Mountain des Sept Anges-Tonnerres. C’est l’heure de la préparation des lampes, c’est le cri de minuit, lequel est le Message des Sept Tonnerres. C’est l’heure où les vierges doivent se séparer (les sages et les folles).

 LE SEPTIEME SCEAU  - (La Révélation des Sept Sceaux)  -  § ,404      Maintenant, les troisièmes sont venus de l'ouest, ils sont arrivés à une vitesse vertigineuse, et Ils m'ont emporté avec eux. C'était de revenir à l'est, avec le mystère des Sept Sceaux. Précisément comme ce qui avait été dit dans-dans le songe de Junior Jackson, que le Seigneur m'avait permis d'interpréter pour lui, là: "A l'intérieur de cette pyramide, il y avait de la Pierre blanche qui n'avait rien d'écrit dessus." C'est pour cette raison qu'il m'a fallu aller à l'ouest, pour faire le contact avec le Message de ces Anges, de revenir ici révéler Cela à l'église. vous vous souvenez, j'avais dit que "les choses qui allaient se passer ensuite, ce serait ici à l'église." C'est tout à fait exact.

 

§ 405     Une autre chose, j'aimerais vous faire remarquer ce qui est arrivé. Et si vous écoutez la bande Monsieur, quelle heure est-il?, vous remarquerez qu'il y avait un Ange qui m'impressionnait beaucoup. Les autres semblaient être ordinaires. Mais cet Ange-là était un Ange impressionnant. Il était à ma gauche, dans la constellation en forme de pyramide.

 

§ 406     Et, vous vous souvenez, c'est à l'intérieur de la pyramide que se trouvait le mystérieux Roc blanc qui n'avait rien d'écrit dessus. Et les Anges m'ont fait entrer dans la pyramide qu'Eux-mêmes formaient, les mystères de Dieu qui ne sont connus qu'à Eux. Et donc, Eux, c'étaient les Messagers qui étaient venus interpréter cette pyramide, ou ce Message du secret de ces Sept Sceaux,  qui repose à l'intérieur de la pyramide.

 

§ 407      Donc, cet Ange, qui était à ma gauche, en fait Il serait le dernier ou le septième Ange, si on Les comptait de gauche à droite. En effet, Il était à ma gauche; je Le regardais venir de l'ouest, alors qu'Il se dirigeait vers l'est, donc Il était vers la gauche. Donc, ce serait le Message du ange, très impressionnant. Vous vous souvenez que j'avais dit qu'Il avait la qu'Il renverserait un peu la tête, et qu'Il avait de grandes ailes pointues, et qu'Il avait volé directement vers moi. Or, ça, c'est ce Septième Sceau. C'est encore quelque chose de d'impressionnant. Et nous sommes… Nous ne savons pas encore ce que C'est, parce qu'il n'a pas été permis qu'Il soit brisé. (Fin de citation).

 

LA PORTE DU CŒUR  -  SAN JOSE, CA., 28. 11. 1959  -  E-63   Vos yeux sont ouverts pour voir que c’est le Seigneur Jésus qui, dans les derniers jours, donne Son dernier Message à Son Eglise. (Fin de citation).

 

La coupure est nette entre ces deux âges. Les Pentecôtistes sont morts, l’âge de Laodicée est terminé pour l’Epouse qui entre alors dans l’Age Oméga ou l’Age Affiné. L’Epouse est maintenant sortie de l’Eglise. Elle n’est plus sous l’alliance de la mère, laquelle ne devait durer que sept jours (les 7 âges de l’église). Elle entre au 8è jour qui est un jour éternel. Le Message a changé avec le ministère qui passe de la Voix du 7è ange (7è âge de l’église) à la grande Trompette de Dieu pour le grand Jubilé (le Message de l’heure, le Message à l’Epouse).

POURQUOI FALLAIT-IL QUE CE SOIT LES BERGERS   -  TUCSON, AZ., 21. 12. 1964  -  § 1   Je pense que je suis un prédicateur verbeux. Et comme je n’ai pas d’instruction, je – je pense qu’aux yeux de certaines personnes je n’ai pas tellement l’air d’un prédicateur. Et je – je ne prétends même pas en être un ; je suis tout simplement un pneu de réserve. Mais je pense que j’ai un Message venant de Dieu, et j’essaie de Le présenter au monde à ma façon, la seule façon dont je dois Le présenter. Et si je ne m’en tenais pas à ce Message, je serais un traître aux yeux de Dieu et un hypocrite à vos yeux. Une personne qui dit une chose et croit une autre, c’est de l’hypocrisie. Nous devons toujours dire la vérité du fond de nos coeurs. Ainsi, lorsque les gens nous regardent, même s’ils sont  en désaccord avec nous, nous aimerions être des hommes et des femmes honorables, du fait que nous parlons du fond de nos cœurs, disant ce qui est vrai dans nos cœurs.

 

§ 240   Mes amis, avant de vous congédier, j’aimerais dire ceci. Bien des fois je suis très mal compris. J’ai un Message venant de Dieu, et je dois proclamer ce Message sans tenir compte de quoi que ce soit. Je sais que cela est mal compris. Si ce n’était pas le cas, alors, ça ne serait pas le Message de Dieu, cela ne pourrait pas l’être. Il y a trop de scrupules aujourd’hui pour que ça ne soit pas mal compris. Je crois que Dieu a des hommes dans chaque dénomination et chaque organisation dans le monde, et ce n’est pas que je m’oppose à mes frères. (Fin de citation).

 

QUI DITES-VOUS QUE C’EST ?  -  PHOENIX, AZ., 27. 12. 1964  -  § 22   Et maintenant, j’ai un Message de la part de Dieu que je—je ressens. Et je suis… Je ne veux pas être différent, mais je dois être honnête. Et si je n’exprime pas mes convictions, alors vous ne pourriez avoir aucune confiance en moi. Parce que je—je—je serais comme un traître ou un hypocrite. Et je—je préférerais être n’importe quoi d’autre au lieu de cela. Voyez-vous ? Je pourrais perdre quelques amis sur la terre, mais je—je veux rester fidèle à mes convictions sur ce que je crois être juste. (Fin de citation).

 

LA SEMENCE N’HERITE PAS AVEC LA BALLE  -  JEFF., IN., 18. 02. 1965  -  § 27   J’ai un Message dont je suis responsable. La première fois que le Message sortit, c’était bien sûr… Tout le monde priait pour les malades, il y eut de grands signes, des prodiges et des miracles, cela commença particulièrement parmi les Pentecôtistes, un réveil universel de campagnes de guérison qui balaya le monde. Pendant quinze bonnes années, je suppose qu’il y a eu des réveils sur chaque colline. Les feux du réveil brûlent. Littéralement des millions ont accepté Christ comme leur Sauveur par cette seule commission. C’est cela qui inspira Oral Roberts et d’autres, et cela se propagea de plus en plus après le marasme mortel dans lequel l’église pentecôtiste était alors tombée.

 

§ 28   Mon intention et mon désir ce soir, c’est de réveiller cette église de nouveau pour la Venue du Seigneur Jésus, qui est proche. Je dois réprimander le péché sous quelque forme qu’il soit. Je ne vise la dénomination de personne. J’ai un Message. (Fin de citation).

QUELLE EST L’ATTRACTION SUR LA MONTAGNE  -  JEFF., IN., 25. 07. 1965  -  § 27   Donc, mes pensées sont fixées sur ce Message, c’est ce Troisième Pull, et c’est à lui que je dois fidélité et révérence.

 

L’EVANGELISATION DU TEMPS DE LA FIN  -  Jeff., IN., 03 Juillet 1962  -  §107   … Voyez-vous, nous sommes au temps de la fin. Mais, voyez-vous, nous avons changé de dispensation du vieil âge de l’église d’autrefois lors de ce jour sombre, où il fallait juste adhérer à l’église et mettre son nom dans le livre ; jusqu’à ce que la Lumière du soir, la restauration, le nouveau retour du Saint-Esprit sur la terre, une nouvelle Pentecôte, un autre signe, une autre chose devait les produire. Et les gens ne le croient pas, parce qu’ils sont aussi conservateurs qu’au temps de Jésus.

 

§135   Le Messager et le Message du temps de la fin devront répondre à la situation du temps de la fin. Ne pensez-vous pas ? Ce Message n’aurait pas pu être prêché il y a quarante ans. Non, le Message et le Messager du temps de la fin doivent correspondre.

§176   Le message de l’évangéliste du temps de la fin est tiré de Malachie 4. C’est une restauration. Le Message et le Messager, tous les deux devront être un rétablissement de la foi.

 

§183   … Donc, l’évangélisation du temps de la fin sera le signe de Malachie 4, pour restaurer la foi des gens vers la Foi des pères.

 

§213   Vous pourriez m’entendre prêcher ces messages. Vous pourriez voir le Saint-Esprit discerner et faire de grandes choses, et accomplir des miracles. Vous pourriez prier et que la chose n’arrive pas du tout ! Continuez, votre récompense viendra à la fin ! Ne serait-il pas mieux à ce moment-là ? Oui. Voyez-vous, rendez un service à Jésus. Voilà le Message au temps de la fin. Il avait une Epouse. Dieu cherche le caractère. Et ensuite, après qu’Eliezer eût trouvé le caractère, ensuite la chose suivante était de la préparer pour partir. C’est la même chose maintenant, mon frère, pareil. LE MESSAGE DU TEMPS DE LA FIN N’EST PAS LÀ-BAS DANS BABYLONE. (Fin de citation).

 

William Branham n’est plus le messager de ce nouvel Age (l’Age de l’Epouse), mais le vase qui prête son corps au Fils de l’homme qui est Lui-même le Messager de l’Age Pierre de Faîte, le Saint-Esprit (Josué), l’Ephésien qui doit conduire dans ce voyage (ce troisième exode), quoique habitant dans une chair humaine.

LE VERITABLE SCEAU DE PAQUE  --  JEFF., IN., 02. 04. 1961  -  § 218   Voyez simplement s’Il est toujours le Souverain Sacrificateur qui peut compatir à vos faiblesses. Je ne vous ai jamais vue de ma vie. Vous m’êtes étrangère. Je ne sais rien à votre sujet. Dieu vous connaît. Et s’Il peut me révéler par Son Saint-Esprit, le Christ ressuscité qui est venu ici, et me donner une résurrection temporaire par mon esprit, de sorte que mon esprit s’en aille maintenant et Son Esprit entre, pour vous montrer donc si oui ou non Il est vivant. Maintenant, je ne vous connais pas. C’est moi, moi et mon esprit ; nous ne vous connaissons pas. Mais Lui vous connaît. Mais Il désire emprunter mon corps pour prouver qu’Il est le Christ ressuscité. Je suis très heureux de le Lui prêter, de le Lui donner, pour tout ce qu’Il peut en tirer. (Fin de citation).

 

LES OINTS DU TEMPS DE LA FIN  -  Jeff., IN., 25. 07. 1965  -  §  Je ne suis pas Celui qui est apparu là-bas à la rivière ; je me tenais simplement là quand Lui est apparu. Je ne suis pas Celui qui fait ces choses et qui prédit ces choses qui arrivent d’une façon si parfaite ; je suis seulement quelqu’un qui est proche quand Lui les fait. J’étais seulement une voix qu’Il a utilisée, pour Le faire. Ce n’était pas ce que moi, je savais ; c’est seulement que je suis abandonné, et Il a parlé à travers moi. Ce n’est pas moi, ce n’était pas le septième ange, oh non ; c’était la manifestation du Fils de l’homme. Ce n’était pas l’ange, son message ; c’était le mystère que Dieu a dévoilé. Ce n’est pas un homme ; c’est Dieu. L’ange n’était pas le Fils de l’homme, il était le messager de la part du Fils de l’homme. Le Fils de l’homme est Christ ; c’est de Lui que vous vous nourrissez. Vous ne vous nourrissez pas d’un homme un homme, ses paroles, vont faillir. Mais vous vous nourrissez du Corps-Parole infaillible du Fils de l’homme. (Fin de citation).

 

Ce Message que notre Eliezer reçoit au Sunset Mountain de la main de l’Ange Puissant sous la forme du petit livre ouvert, c’est le dernier Message, le Message du temps de la fin. Nous l’avons fait remarquer, l’évangélisation classique est terminée avec ses larges foules mélangées. Finies aussi les grandes campagnes outremer. Il est à remarquer que Frère Branham, depuis sa rencontre avec l’Ange Puissant le 28 février 1963, n’effectuera plus qu’un seul voyage outremer. Et ce sera en Afrique, chez la reine du sud où, dit-il, le Seigneur l’avait envoyé pour ce dernier Message. Encore qu’il n’y tient même plus de campagnes comme il l’espérait. Ainsi  l’évangélisation et l’évangéliste du temps de la fin, ce sera de restaurer la foi car, quand le Fils de l’homme revient, c’est ce qu’Il veut voir : la véritable Foi, le seul genre de Foi que Dieu requiert et reconnaît, c’est-à-dire la Foi de l’Enlèvement, laquelle ne peut être produite que par les Sept Tonnerres.

Le travail ainsi échu à l’ange de d’Apocalypse 10. 7 est celui d’Eliezer, pour préparer l’Epouse et la présenter à Christ qui attend au temps du soir dans les champs, dans les airs de gloire. Et pour ce faire, Dieu lui a confié, en plus de la révélation des mystères perdus, le Message des mystères cachés, qui ont été cachés dès la fondation du monde et n’avaient encore jamais été révélés à l’homme. Ce Message est lui-même un signe pour l’Epouse, le Troisième Pull. William Branham enseigne que ce Message, c’est le Septième Sceau, c’est les Sept Tonnerres, c’est le Troisième Pull.

(Voir : "Le Grand Mystère des Sept Tonnerres sous le Septième Sceau" – Editions "La Pierre de Faîte").

 

C’est donc dire que le prophète a ôté la veste de Malachie 4, du messager de Laodicée, pour celle d’Apocalypse 10. 7, en vue de l’accomplissement de Luc 17. 30. Vouloir la lui faire porter à nouveau serait comme de crucifier Christ, la Parole, une seconde fois sur le calvaire moderne des dénominations. C’est comme de fouler aux pieds le Sang de l’Alliance, c’est-à-dire le Sang des Sept Tonnerres, la Parole de l’heure qui saigne. C’est comme de La vendre, comme Judas, à la compréhension intellectuelle de Qui est Christ. C’est, aussi, comme de s’exclure volontairement, comme Esaü, du droit d’aînesse, du droit à l’Enlèvement.

SE RANGER DU COTE DE JESUS  -  JEFF., IN., 01. 06. 1962  -  § 62   Il y a trois choses qui pourraient m’arriver. C’est soit la fin de ma route, pour permettre à cet autre d’entrer en scène. Je lui ai frayé le chemin pour qu’il prenne la relève, parce que rappelez-vous, celui qui vient prêcher se tiendra sur la Parole. « Restaurer la foi des enfants à leurs pères. » Ca pourrait être la fin de la route. Il se pourrait qu’Il soit en train de changer mon ministère pour un retour à l’évangélisation outre mer. Ou bien, peut-être qu’Il ne m’appellera plus comme évangéliste, et qu’Il va m’emmener quelque part, dans le désert, pour m’oindre afin de m’envoyer comme le « promis » qui doit venir, je pense. (Fin de citation).

 

            important d’arrêter les simagrées des pentecôtistes modernes et de s’atteler à la tâche, noble s’il en est, qui est la nôtre en tant qu’Ephésiens Quatre, c’est-à-dire la même que celle du prophète-messager, à savoir : préparer et présenter à Christ, la pure et pleine Parole, une Epouse de la Parole. Car, comme le messager et à sa suite, nous avons le même ministère qu’Eliezer dans l’Ancien Testament.

L’EVANGELISATION AU TEMPS DE LA FIN  -  Jeff., IN., 03. 06. 1962  -  §222   Maintenant nous allons juste terminer ici, en disant ceci : Le Message du temps de la fin sert à ce que l’Epouse soit prête et préparée pour l’Enlèvement. (Fin de citation).

 


Il n’est pas même imaginable qu’Eliezer eût pu apporter à Rébecca un message destiné aux filles des Cananéens. Seul le Message des Sept Tonnerres pouvait transformer son caractère naturel et produit en elle le caractère de son Isaac avant de le rencontrer face à face (physiquement), et rien d’autre. Les vrais Ephésiens Quatre, aujourd’hui, se saisiront de la vision de l’heure et appliqueront sur l’Epouse, constamment, le Sang des Sept Tonnerres (la Parole ou Message de l’Ange Puissant d’Apocalypse 10. 1), lequel est la révélation des mystères contenus dans les Sept Sceaux. Ils ont la tâche ardue de changer le caractère naturel, religieux et ecclésiastique que cette épouse a acquis au sein de sa mère, l’église de Laodicée, en un caractère spirituel, parfait, le caractère de Christ. Et Dieu leur a donné la révélation des mystères des Sept Tonnerres contenus dans les Sept Sceaux, c’est-à-dire la plénitude de la pure Parole, afin de pouvoir habiller cette Dame Elue, la préparer et la présenter sans tache ni ride à son Epoux Céleste, Jésus-Christ.

EXPOSE DES SEPT AGES DE L’EGLISE  -  Page 319 § 2 :  Or, ce messager de Malachie 4 et l’Apocalypse 10.7 va faire deux choses. Premièrement : selon Malachie 4, il ramènera les coeurs des enfants aux pères. Deuxièmement : il révèlera les mystères des sept tonnerres d’Apocalypse 10, qui sont les révélations contenues dans les sept sceaux. Ce seront ces "vérités-mystères" Divinement révélées qui ramèneront littéralement les cœurs de enfants aux pères de la Pentecôte. Exactement. (Fin de citation).

 

Nous conclurons notre propos en disant que notre prophète, comme Josué, a œuvré dans deux âges différents : l’âge du désert des batailleurs dénominationnels, où il n’a fait que livrer des combats (d’abord contre le romanisme, la bête qui sort de l’eau, puis contre le protestantisme ou l’oeucuménisme, la bête qui sort de la tête) pour préserver et faire sortir du lot la jeune génération, les "enfants", et l’âge de Canaan où il devait partager l’héritage à ces enfants et les positionner dans la terre promise, le Message de l’heure. Nous sommes les enfants issus de la grande église de Laodicée. Nous sommes entrés dans la promesse de notre jour, le vrai Canaan, le vrai Baptême du Saint-Esprit dans l’âme sans sensation. Nous sommes unis à notre Tête, devenant Dieu Lui-même sous la forme de Christ Epouse, comme Jésus-Christ était Dieu Lui-même sous la forme de Christ Epoux, ce qui était impossible dans les âges qui nous ont précédés.

LE SEUL LIEU D’ADORATION QUE DIEU A CHOISI -  JEFF., IN., 28. 11. 1965  -  § 264   S’il n’y a pas de levain au milieu de vous, alors, la plénitude de la Divinité pourra habiter corporellement parmi vous. Elle ne le pouvait pas dans l’âge de Luther, ni dans l’âge de Wesley, ni dans l’âge de la Pentecôte. Mais cela arrivera le jour où le Fils de l’homme sera manifesté, révélé, ramené dans l’Eglise avec toute la Divinité de Dieu manifestée au milieu de Son peuple, et montrant les mêmes signes visibles, Se manifestant Lui-même comme Il le fit au commencement, lorsqu’Il fut manifesté sur la terre sous la forme d’un Prophète-Dieu. Oh ! Gloire à Dieu ! Cela nous a été promis dans Malachie 4 et dans le reste des Ecritures. (Fin de citation).

 

Ne soyons pas comme Israël qui voulut retourner en Egypte pour les pots de viandes de dogmes et credos, les concombres des prophéties approximatives et les aulx des langues inconnues. Nous avons Josué dans le camp, se manifestant sous la forme des Ephésiens Quatre, avec le Message parfait de Moïse (le Ainsi dit le Seigneur de William Branham) ; nous avons la Colonne de Feu au milieu de nous (la Présence « Shamma » de l’Ange Puissant). Oh, Epouse de Christ, ne vois-tu pas le serpent d’airain témoignant que tu es sans péché ? Le péché a été jugé et ôté. Pourquoi te confondre avec ceux qui sont sous le jugement des eaux de Mara ? Ils ont contesté avec Moïse, et Dieu les a rejetés. En 1963, le prophète, jouant à la fois le double rôle de procureur et de juge, les a accusés et condamnés à la peine capitale pour avoir rejeté et crucifié pour une seconde fois Christ, la Parole, refusant d’avoir avec Lui des relations sexuelles spirituelles qui leur auraient permis de devenir une partie plus grande de Lui, d’une part, et d’autre part pour n’être devenus d’une génération de chercheurs de signes. C’est sans appel, c’est scellé. Aujourd’hui, seule l’Epouse des Sept Tonnerres continue le voyage vers la gloire. Toutes les autres vierges se sont arrêtées et sont mortes. Tourner les regards vers les vestiges du pentecôtisme, c’est les détourner de Christ, la Vérité présente. L’Epouse de ce jour a reçu de notre Josué l’ordre péremptoire de « pousser les cris des tonnerres », pour renverser tous les murs des Jéricho modernes (dénominations). (Josué ch. 6).

L’ACCUSATION  -  Jeff., IN., 07. 07. 1963  -  §68   … J’accuse cette génération de la deuxième crucifixion de Jésus-Christ.

 

§69   … En prenant comme témoin la Parole de Dieu, j’accuse cette génération de cette crucifixion.

 

§70   Je dois démontrer, et je vais démontrer, que l’esprit qui a amené la première crucifixion, c’est ce même esprit qui est sur les gens aujourd’hui, et qu’il fait la même chose. Je—je dois le faire, s’il s’agit d’une crucifixion, s’ils ont effectivement crucifié. Je dois démontrer aux—aux gens que cette même attitude qu’ont les gens aujourd’hui, elle produit spirituellement la même chose, que ce que les gens avaient fait physiquement en ce temps-là. Ils avaient crucifié, physiquement, Jésus-Christ, le Fils de Dieu. Et maintenant, aujourd’hui, par la même Parole et, par le—le même Saint-Esprit et par la même Parole, je—je voudrais montrer aux églises dans quelle—quelle position elle se trouvent, c’est-à-dire qu’elles sont en train de faire la même chose aujourd’hui, -- et la Bible avait dit qu’elles le feraient, -- et prouver que c’est en ce jour-là que nous vivons actuellement.

 

§71   La chose n’aurait pasq pu se faire il y a quelques années. Je dirais qu’il y a cinquante ans, la chose n’aurait pas pu se faire, mais aujourd’hui, ça tombe vraiment à point. Et la chose n’aurait pas pu se faire il y a peut-être dix ans, mais aujourd’hui ça peut se faire, parce que le—le temps est écoulé. Nous sommes -- nous sommes au temps de la fin. Et je crois, comme Son serviteur, que nous sommes --  nous sommes presque sur le point de passer de ce pays-ci dans un Autre.

 

§72   Par conséquent, le temps de la repentance, pour ce qui est d’une nation, il est passé. Je crois que cette nation ne peut pas se repentir. Je crois qu’elle a franchi la ligne qui sépare la miséricorde et le jugement. Je crois qu’elle est chancelante dans la balance.

 

L’UNION INVISIBLE DE L’EPOUSE DE CHRIST -  SHP., LA., 25. 11. 1965  -  § 214   Maintenant, pour terminer, j’aimerais dire ceci: nous savons tous que l’église moderne pentecôtiste, dans sont état actuel, toutes les dénominations réunies… je le mets toutes dans un même paquet parce qu’elles y sont. Souvenez-vous : Il va commencer par lier l’ivraie en une gerbe, et la brûler. Il prend – Il prend toutes les tiges de blé et les brûle pour commencer, puis Il vient prendre Son blé et L’emmène à la Maison. Elles se réunissent toutes dans une gerbe. Une gerbe de Méthodistes, Baptistes, Pentecôtistes et eux tous vont dans le Conseil œcuménique. C’est vrai. Ils sont tous brûlés. Vous voyez ?

 

§ 215   Nous savons tous que l’église moderne, dans sa condition et son état actuels, n’est pas en mesure de terminer la grande mission que Dieu a donnée à l’Eglise pour ce jour. Combien de Pentecôtistes peuvent dire « amen » à cela ? C’est vrai !

 

§ 219   Maintenant, notez. Ainsi chacun de nous sait que tous les dénominationalistes, pentecôtistes, etc, sont mort… C’est-à-dire vis-à-vis des chrétiens nés de nouveau du Message. (Fin de citation).

 

Beaucoup s’entêtent à faire se perpétrer le pentecôtisme dans les rangs de l’Epouse, et d’autres ont peur de faire le saut dans le vrai Message de l’heure, les Sept Tonnerres. Et pourtant, il n’y a que cette seule issue aujourd’hui pour conduire les saints dans l’Enlèvement. 

LE SEUL LIEU D’ADORATION  -SHP., LA., 28. 11. 1965  -  § 175   Remarquons encore ceci, dans le verset 4 : « …aucune partie des victimes que tu sacrifiereas le soir du premier jour ne sera gardée… » -- ou, autrement dit, gardée d’une âge pour le prendre dans le suivant.

 

§ 176   Si nous retournons quelques années en arrière, et que nous disions : "Nous sommes des Luthériens, et nous voulons entrer dans cet âge nouveau …" Vous devez mourir à l’âge Luthérien, et naître à l’âge Wesleyen. Vous devez mourir à l’âge de Wesley, et naître dans l’âge de la Pentecôte. ET VOUS DEVEZ MOURIR A L’AGE DE LA PENTECOTE, n’en laissant rien, brûlant au feu ce qui reste, parce que ce sera brûlé comme la tige d’où provient l’épi. La tige, la dénomination, doit être brûlée. C’EST POURQUOI, N’APPORTEZ PAS AVEC VOUS VOTRE DENOMINATION DANS LE NOUVEAU MESSAGE. Maintenant, c’est la Parole. (Fin de citation).

 

UN HOMME APPELE DE DIEU  -  JEFF., IN., 05. 10. 1958  -  Page 15 § 5 (anglais)   Remarquez alors cet homme, qui n’était qu’un laboureur avant. Dieu a rendu son nom immortel. Tous les prophètes qui se tenaient autour de lui se prosternaient à ses pieds, parce qu’il avait la puissance de Dieu sur lui. L’heure vient, où Dieu fera que le monde se prosterne aux pieds des hommes et des femmes qui ont fait le saut et ont traversé le Jourdain, et qui se sont séparés de ces choses—eux-mêmes des choses du monde.  Frère et sœur, quoi que vous fassiez ce soir, quelle que soit la chose à laquelle vous pensiez, traversez le Jourdain avec Dieu. Passez à l’autre bord ;  séparez-vous, laissez le monde derrière. Laissez que Dieu vous entraîne pour Son propre service. Nous vivons un jour précurseur d’un réveil, mais Dieu cherche, essayant de trouver des cœurs. (Fin de citation).

 

Pour terminer, nous voulons faire remarquer que beaucoup de ceux qui ne croient pas que les Sept Tonnerres sont révélés prêchent néanmoins les 7 Tonnerres à leur corps défendant. Les Tonnerres, nous dit le prophète, ne sont rien d’autres que les REVELATIONS CONTENUES DANS LES SEPT SCEAUX (Exposé des Sept Ages – page 319). En prêchant donc les Sept Sceaux, quand bien même on s’enhardirait à clamer que les Tonnerres ne sont pas révélés, ont serait tout de même en train de les prêcher. Cependant, tant qu’on rejette la vérité selon laquelle ils sont révélés, on ne saurait en recevoir la pleine révélation, et c’est ce qui va disqualifier certains.

Un homme, deux ministères. William Branham les a accomplis tous deux par la grâce du Seigneur. Il a appelé les pentecôtistes à la pure et pleine Parole, et ils L’ont rejetée. Cet âge-là prit fin et un autre commença avec la Venue de Celui qui est Parfait. Alors, maintenant, le peuple de Dieu n’est et ne sera plus jamais dans la confusion, mais marchera à la parfaite lumière de la Parole parfaite car, comme dit notre précieux Frère William Branham, nous sommes à l’âge de toutes les plénitudes.

EXPOSE DES SEPT AGES DE L’EGLISE  -  Page 370 § 2   Mais la vraie semence, alors ? Il lui arrivera exactement ce que nous avons dit. Le peuple de Dieu est préparé par la Parole de Vérité transmise par le messager pour cet âge. En elle se trouvera la plénitude de la Pentecôte, car l’Esprit ramènera les gens exactement là où ils étaient au commencement. C’est ‘‘Ainsi dit le Seigneur’’. (Fin de citation).

 

Que le Seigneur bénisse Sa petite Epouse de la pure et pleine Parole. Amen.

Par : Jean-Paul Yoko à Belle Junior, pasteur

 

2011 Questions et réponses.
Powered by Joomla 1.7 Templates