Les deux fils de Hattie Wright sauvés

Je te donne tes enfants

 

wr2fishatt

 

 

    La Soeur Hattie Wright Mosier était une petite femme humble, pauvre, et veuve de surcroît. L'une des plus pauvres du Branham Tabernacle. Cependant son attachement au bien-être du Tabernacle et sa foi dans son pasteur, le Frère Bill, n'avaient d'égal que la sincérité de son amour vis-à-vis de la Parole enseignée par le Prophète de Dieu.

     Frère Branham était à table avec les frères Georges et Shelby Wright, et il racontait l'expérience de la grâce que le Seigneur lui avait faite d'appeler trois écureuils à l'existence.

 

Sœur Hattie dit alors : "Frère Branham, ce n'est rien d'autre que la vérité !"Elle avait dit la chose juste.

 

Au même instant, le Saint-Esprit dit au Prophète : "Donne-lui ce qu'elle désire".

Frère Branham raconte comment ces choses se sont passées. 

 

     "A l'écoute maintenant, à Jeffersonville, il y a une famille du nom de Wright. Frère Wood et moi, nous sommes allés les voir. Ils font le vin de la communion pour l'église. La jeune Edith était là dans la chambre ; c'est une pauvre estropiée qui était malade toute sa vie. Nous nous sommes toujours attendus à Dieu pour qu'Il la guérisse. Sa sœur est veuve, son mari a été tué ; son nom est Hattie, c'est une femme très humble. Et pendant que frère Banks et moi étions sortis pour aller lui chercher un lapin, elles avaient préparé un gros gâteau aux cerises, et elles me firent asseoir et manger.

 

     Nous étions tous assis autour de la table, et nous parlions de ceci, car c'était arrivé quelques jours avant. Alors que j'étais assis à table, parlant de cela, tout à coup je dis : "Qu'aurait-il pu arriver ?" Je dis : "Frère Wright, vous êtes un vieillard qui avez chassé l'écureuil toute votre vie. Frère Shelby, vous êtes un expert dans la chasse à l'écureuil. Frère Wood, vous l'êtes aussi. Je l'ai chassé depuis mon enfance. Avez-vous déjà vu un écureuil dans un sycomore et dans un bosquet de robinier?"

 

     "Non, monsieur."

     Je dis : "Ils n'y étaient simplement pas." Je dis : "Tout ce que je sais, c'est que c'est le même Dieu. Lorsqu’Abraham eut besoin d'un bélier, Il était Jéhovah-Jireh, Il pouvait pourvoir pour Lui-même." Je dis : "Je crois que c'est la même chose."

 

     Et la pauvre petite Hattie qui était assise là au fond dit : "Frère Branham, ce n'est rien d'autre que la vérité !"

 

     Elle dit la chose juste ! Lorsqu'elle dit cela, le Saint-Esprit vint de nouveau dans ce canal, chacun d'entre eux le sentit. Je me levai et dis : "Sœur Hattie, AINSI DIT LE SEIGNEUR, vous avez dit le mot juste, comme le fit la femme syro-phénicienne. Le Saint-Esprit me parle maintenant et me dit de vous donner le désir de votre cœur." Je dis : "Maintenant, si je suis serviteur de Dieu, si c'est le cas, cela arrivera. Si je ne suis pas serviteur de Dieu, je suis alors un menteur et cela n'arrivera pas, je suis trompeur." Je dis : "Maintenant, essayez et voyez si oui ou non c'est l'Esprit de Dieu."

 

     Elle dit : "Frère Branham, (tout le monde pleurait) que vais-je demander ?"

     Je lui dis : "Vous avez une sœur infirme qui est assise la."

 

     J'avais dans ma poche 20 dollars à lui donner qu'elle avait versés dans une donation. Cette femme n'a même pas un revenu de 200 dollars par an, sur cette vieille petite ferme, pour elle et ses deux garçons. Ses fils étaient devenus insolents, comme ils le sont à l'école, vous savez, et ils répondaient impertinemment à leur mère ; ils avaient 15, 16 ans. Et, oh ! Ils étaient là et ils se moquaient de ce que je disais.

 

     Je dis : "Vous avez un père et une mère ici qui sont âgés. Vous n'avez pas d'argent. Demandez de l'argent, et vous verrez s'il n'apparaît pas devant vous. Demandez pour votre sœur, et voyez si elle ne se lève pas et marche." Je sus alors, comme Job, que vous ressentez quelque chose quand elle vous frappe. Je dis : "Je sais ! Je suis ici devant environ dix personnes." Je dis : "Si cela n'arrive pas, je suis alors un faux prophète."

 

     Elle dit : "Que vais-je demander ?"

     Je lui dis : "C'est à vous de décider. Je ne peux pas décider pour vous."

 

     La petite dame regarda autour d'elle et tout à coup elle dit: "Frère Branham, le plus grand désir de mon cœur, c'est le salut de mes deux garçons."

 

     Je lui dis : "Je vous donne vos garçons dans le Nom de Jésus-Christ." Et ces garçons qui ricanaient, riaient et se moquaient, tombèrent sur les genoux de leur mère et livrèrent leur vie à Dieu et ils furent à ce moment-là même remplis du Saint-Esprit. A ce moment-là même.

wrbapt2f

     Pourquoi ? C'est la Vérité ! Dieu a l'autorité pour me tuer devant ces gens à travers le pays. Beaucoup d'entre vous ici et à Jeffersonville... Je peux entendre le Tabernacle faire retentir un "Amen !" parce qu'ils sont là-bas à l'écoute de ceci. Voyez-vous, parce que c'est la vérité ! Qu'est-ce ? C'est lorsque Dieu, par Sa grâce souveraine... cela arrive ! En dehors de cela, cela n'arrivera pas.

 

     En ce moment crucial... Pensez aux hommes et aux gens que je connais. Dieu passa à côté de toutes les célébrités et tous les autres pour donner cela à une pauvre et humble petite femme qui peut à peine signer son nom ; Il savait ce qu'elle demanderait. C'était la chose la plus importante, car sa sœur est morte maintenant, sa mère et son père doivent mourir, l'argent aurait péri, mais l'âme de ses garçons est éternelle ! Et c'était l'heure pour eux de saisir cela. Aussitôt que j'ai dit : "Je vous donne vos garçons dans le Nom de Jésus-Christ", ils tombèrent là sur les genoux de leur mère. Combien y en a-t-il ici qui savent que c'est la vérité ? Voyez-vous, voilà. Oui. Pourquoi ? L'inspiration !

 

     Maintenant : "J'ai entendu dire que Tu pouvais créer des écureuils ; j'ai entendu dire que Tu pouvais créer un bélier ; mais maintenant je Te vois de mes propres yeux !" La manifestation, la vision rendue visible. Lorsque Dieu promet quelque chose, c'est ce qu'Il fera."

 

[Extraits tirés du Sermon intitulé "J'ai Entendu, Mais Maintenant, Je vois" - Prêché à Shreveport, LA., le 27 Novembre 1965].

2011 Les deux fils de Hattie Wright sauvés (2).
Powered by Joomla 1.7 Templates