"Le Péché des Amoréens"

epsodg1

 

USA:

Les opposants à la loi anti-homosexuels dans l'armée donnent de la voix

Les opposants à la loi qui interdit l'armée américaine aux homosexuels déclarés ont donné de la voix cette semaine à Washington, s'immiscant même dans le débat électoral.

Vendredi, 28 généraux et amiraux à la retraite ont signé une lettre ouverte au Congrès réclamant l'abrogation de la loi "Don't ask, don't tell" ("Ne rien demander, ne rien dire") qui tolère les homosexuels au sein de l'armée à condition qu'ils cachent leur orientation sexuelle. Depuis l'adoption de la loi en 1993, 12.000 soldats ont été forcés de quitter l'armée parce qu'ils n'avaient pas caché qu'ils étaient homosexuels ou qu'ils avaient été dénoncés. A l'occasion du 14e anniversaire de la loi, 12.000 drapeaux américains ont été plantés cette semaine sur le Mall de Washington, la célèbre esplanade qui s'étend devant le Capitole, pour symboliser ces hommes et ces femmes dont l'armée s'est privée. L'opération a été menée par des organisations comme Human Rights Campaign ou l'association de défense des droits des militaires, Servicemembers Legal Defense Network (SLDN).

 

 
"Respectueusement, nous demandons au Congrès d'abroger la loi +Don't ask, don't tell+", ont écrit les 28 hauts gradés dans leur lettre au Congrès. "Comme en Grande-Bretagne, en Israël, et dans d'autres pays qui laissent les gays et les lesbiennes servir ouvertement dans l'armée, nos soldats sont des professionnels qui sont capables de travailler ensemble efficacement sans préjugé de race, de sexe, de religion ou d'orientation sexuelle", ajoute le texte.

 

Environ 65.000 homosexuels font aujourd'hui partie de l'armée et un million d'anciens combattants sont homosexuels, assurent les associations. Selon une enquête CNN/Opinion Research Corporation réalisée en mai, 79% des Américains estiment que les homosexuels déclarés devraient pouvoir s'engager sans discrimination dans l'armée. Et en décembre 2006, un sondage Zogby réalisé parmi des soldats de retour d'Irak et d'Afghanistan montrait que 73% d'entre eux ne voyaient pas de problème à combattre au côté d'homosexuels. Plusieurs plaintes pour discrimination ou atteinte à la liberté d'expression ont été déposées depuis 1993, mais la justice a jusqu'à présent validé la loi. La question a fait irruption lors du dernier débat des candidats républicains mercredi sur CNN, quand un général à la retraite a demandé pourquoi les "gays" ne pouvaient pas ouvertement être dans l'armée. La chaîne de télévision s'est fait taper sur les doigts depuis parce que l'officier s'est révélé aussi membre d'un groupe de réflexion du camp de Hillary Clinton. Mais si les principaux candidats démocrates critiquent la loi, les candidats républicains sont partisans du statu quo. En mars, le général Peter Pace, alors chef d'état-major interarmées de l'époque, avait provoqué une polémique en déclarant que l'homosexualité était "immorale". Il avait ensuite assuré qu'il s'agissait d'une opinion personnelle. Vendredi sur le Mall, plusieurs officiers étaient venus témoigner de leur renvoi de l'armée pour homosexualité déclarée. Rhonda Davis, une jeune membre de la marine, a raconté avec amertume comment l'armée recrutait "des gens qui ont été condamnés, qui n'ont pas fini l'école, qui ont des mauvaises notes à leurs tests militaires et comment l'armée démet des gens comme moi, qui disent qu'ils sont homosexuels, qui sont seulement honnêtes".

 

"Cette loi est la seule qui oblige le citoyen à être malhonnête à propos de lui-même", a dénoncé Eric Alva, un Marine homosexuel de 36 ans, blessé en Irak, qui a quitté l'armée après 13 ans de service. "Laissez les gens être ce qu'ils sont et arrêtez cette discrimination", a-t-il ajouté.

 

L'homosexualité:

De quel côté se range l'église ?

 

Desmond Tutu; l'ancien archevêque anglican sud-africain (Cap),  a fortement critiqué l'Église anglicane dimanche dernier, d'être obsédée par le thème de la question homosexuelle, alors qu'il y a, selon lui, d'autres causes dont il faut se préoccuper. Dans un entretien à la radio BBC4, il accuse l'Archevêque de Canterbury, chef de son Église, de n'avoir pas réussi à montrer que Dieu était "accueillant". Il a dit en substance : "Notre monde est face à des problèmes - la pauvreté, le VIH, le Sida - une pandémie dévastatrice, et le conflit. Dieu doit pleurer en voyant ces atrocités que nous commettons les uns contre les autres. Et face à tout ça, notre Église, particulièrement l'Église anglicane, est actuellement presque obsédée par les questions de la sexualité humaine". Tutu, prix Nobel de la paix en 1984, a affirmé que sa religion était "extraordinairement homophobe". Et cet avocat des sodomites de se désoler : "Dieu doit être attristé de voir les atrocités que nous commettons entre nous. Devant cette situation, notre église, notamment l'église anglicane, semble plus que jamais obsédée par la question de la sexualité humaine".

 

C'est à se demander de quel côté se range les hommes d'église modernes, sensés éclairer et aider le peuple à s'approcher plus près du Dieu qu'ils disent servir.

 

La Parole infaillible et éternelle de Dieu soutient-elle l'homosexualité, qu'elle soit mâle ou femelle ? Est-ce du fait d'introduire toute la souillure du monde dans l'église que celle-ci témoignerait du caractère "accueillant" de Dieu ? Et encore, si Dieu est disposé à accueillir le pécheur, est-ce pour qu'il demeure dans sa souillure, ou qu'il se repente et vienne à la connaissance de la Vérité ?

 

Tout le monde sait que si Sodome et Gomorrhe ont disparu de la carte du monde aujourd'hui, c'est à cause de cette infamie commise en leur sein, et d'autres souillures semblables. Dieu S'était-il donc trompé en détruisant ces "villes-modèles" antiques pour que l'église, aujourd'hui, accueille avec bienveillance des pratiques aussi avilissantes ?

 

brpreche8

brpreche5brpreche9Le doigt accusateur de l'homme de Dieu : "J'accuse cette génération d'avoir crucifié Christ pour la seconde fois..."

 

 

 

 

 

 

 

131 "Observez notre nation, autrefois la fleur de la terre. Notre grande démocratie naquit jadis dans – dans la... lors de la Déclaration de l’Indépendance. Et la Déclaration de l’Indépendance fut signée, et nous avions eu une démocratie. Avec nos arrières-grands-pères et les choses qu’ils avaient faites; nous avons eu une grande nation.

132 "Mais elle est maintenant en pourrissement, en dislocation, tremblement et écroulement. Et ils essaient d’imposer des taxes aux gens pour recouvrer de l’argent à envoyer là-bas pour acheter l’amitié de leurs ennemis; ceux-ci nous le renvoient en pleine figure. Une première guerre mondiale, une deuxième guerre mondiale, et on se dirige encore vers une troisième. Certainement. La politique est pourrie, corrompue, pourrie jusqu’à la moelle. C’est exactement ce que Matthieu 24 avait dit qu’il arriverait, qu’“une nation s’élèvera contre une autre, un royaume contre un autre”. Toutes ces choses auront lieu. Considérons ceci maintenant. Très bien.

133 "Observez une autre chose: le progrès de la recherche scientifique. Maintenant, autrefois, juste un... Mon grand-père allait voir ma grand-mère à bord d’un char attelé au boeuf. Maintenant c’est un avion à réaction ou même un vaisseau spatial dans l’air – au-delà de l’atmosphère. Son grand... Eh bien! – qui a dit cela? Daniel 12:4 a dit: “Dans les derniers jours, la connaissance augmentera.” Nous voyons l’heure dans laquelle nous vivons. Observez maintenant le – l’état du monde, l’état de la science.

134 "Et observez encore, aujourd’hui, notre système éducatif. Maintenant, n’essayez pas de nier ceci. J’ai des coupures du journal – on enseigne la sexualité dans nos égli –... dans nos écoles, aux jeunes étudiants afin qu’ ils aient des relations sexuelles entre eux pour voir s’ils pourront se marier dans le monde! Oui, monsieur.

135 "Que se passe-t-il dans notre clergé? Ce soir, j’ai une coupure du journal. Là, à Los Angeles, en Californie, un groupe d’ecclésiastiques, ministres baptistes et presbytériens ont fait venir un groupe d’homosexuels et ont pratiqué l’homosexualité sous prétexte qu’ils essayaient de les gagner à Dieu. Alors qu’un sodomite, c’est l’une des malédictions de l’heure. Et même la loi les a arrêtés.

136 "Où en sommes-nous alors? Tout notre système est complètement pourri sous nos pieds. J’ai vu que la recrudescence de l’homosexualité à travers les Etats-Unis a augmenté de 20 ou 30 %, l’année passée. Pensez-y! Des hommes qui vivent avec des hommes, juste exactement comme on le faisait à Sodome.

137 "La recrudescence de la criminalité, de la délinquance juvénile! Quelle heure vivons-nous? Aujourd’hui cette Parole de la prophétie est accomplie.

138 "Le monde religieux, l’église elle-même, l’église – l’église appelée à sortir, celle que nous appelons l’église appelée à sortir, le dernier âge de l’église, l’âge de l’église pentecôtiste, où est-il? Il est dans Laodicée comme l’Écriture l’a dit.

139 "Aujourd’hui, ils ont laissé tomber les barrières. Leurs femmes sont à moitié vêtues. Leurs hommes sont... C’est une chose horrible. Certains d’entre eux, mariés trois ou quatre fois, sont dans les conseils de diacres et ainsi de suite. Ils se sont relâchés et ont introduit la corruption parce qu’ils ont siégé aux conseils et ils ont pris place avec le monde.

140 "Et aujourd’hui, ils ont les meilleurs bâtiments qu’ils aient jamais eus. À un endroit, l’un d’eux construit un auditorium de cinquante millions de dollars – cinquante millions de dollars. Les Pentecôtistes! Il y a 25 ans, on se tenait d’habitude au coin en train de battre un tambourin. On disait: “Nous...”

141 "Car, l’Écriture a dit dans Apocalypse 3 que tu es riche. Tu as dit: “Je suis riche, je suis assise comme une reine”. “Je n’ai besoin de rien. Et tu ne sais pas que tu es malheureux, misérable, pauvre, nu, aveugle et tu ne le sais pas.”

142 "Aujourd’hui cette Écriture est accomplie sous vos yeux. Amen! “Amen” signifie: Ainsi soit-il. Je ne suis pas en train de “m’amenuiser” [Dire amen à moi-même – N.D.T.], mais je veux dire que je crois que C’est la Vérité. Aujourd’hui cette Écriture est accomplie.

143 "L’église pentecôtiste est dans une condition laodicéenne. Oh! Ils sautent toujours, crient et se méconduisent pendant que la musique joue. Dès que la musique s’arrête – ou la musique des hippies que certains !d’entre eux jouent et qu’ils appellent Christianisme – et à n’importe quel moment que cela s’arrête, toute la gloire s’en va. Voyez-vous?"

 

 

(Aujourd'hui, cette Ecriture est accomplie - Jeff., IN., 19. 02. 1965)

2011 Le péché des Amoréens.
Powered by Joomla 1.7 Templates