Témoignage de Tomy Lee Osborn

ORAISON FUNÈBRE DE WILLIAM BRANHAM

 Par le Pasteur Tommy L. Osborn

  brorsborn

"Cette génération doit savoir. Cette génération doit être inexcusable, car à cette généraAlors, Il envoya un vase humain particulier, entouré de signes surnaturels pour attirer l’attention et pousser cette génération perverse à regarder, réfléchir, chercher et penser. (…) C’était le don de Dieu à une génération. Cela ne me vint pas à l’idée que c’était ce que je devait posséder. Mais tout ce qu’il fit, discernant les pensées et les besoins des gens, me démontrait Jésus en action. Je vis Jésus ce soir-là dans une forme humaine appelée William Branham !"  (Tommy Lee Osborn).tion cette tâche fut donnée.

            Dans l'Ouest, où frère Branham avait demeuré trois années, plusieurs de ses amis se réunirent à la mémoire de ce grand serviteur de Dieu. Voici pour terminer une partie de l'allocution donnée par le grand évangéliste international, Tommy L. Osborn.

          Le premier soir où j'ai entendu et vu frère Branham prêcher, je n'ai pas entendu de voix, je ne savais pas que cela avait été dit de lui, et je ne savais pas que la voix venant du ciel avait dit ces paroles. Je ne savais rien de cela. je ne me tenais pas avec les prédicateurs qui croyaient en lui. Mais, semblable à une voix je l'entendis. Je le sus. Cela vint à moi! "Comme Jean-Baptiste fut envoyé comme précurseur de Sa première Venue, William Branham est envoyé comme précurseur de Sa Seconde Venu".

           J'étais un jeune prédicateur inexpérimenté. Je n'étais pas un théologien. Je ne connaissais pas les Écritures. Pourquoi je connus cela, je ne sais pas. Je dis : "Merci Seigneur, il croisa mon sentier. Mercie Seigneur, j'appris. Merci Seigneur, je saisis". Cela ne prit pas dix soirs, seulement un soir.

 

    Cette génération cherche un signe, un autre signe, un autre, et encore un autre! Un c'est assez! Un c'est suffisant!

           Dieu voulant, pour être sûr que nous ne faillissions point dans la connaissance de l'immuabilité de Son alliance, le fit à  nouveau en ce vingtième siècle, cette génération doit savoir. Cette génération doit être inexcusable, car à cette génération cette tâche fut donnée. Alors, Il envoya un vase humain particulier, entouré de signes surnaturels pour attirer l'attention et pousser cette génération perverse à regarder, réfléchir, chercher et penser.

          Ainsi, ce halo de lumière qui apparut à sa naissance, l'étoile, l'Ange, le discernement, les dons, toutes ces choses furent données dans ce but. Pourquoi? POUR NOUS MONTRER DIEU À NOUVEAU!  

          Pour répéter ce qu'Il nous montra en Jésus-Christ, quand Il vint dans la chair, et pour nous le rappeler une dernière fois. Comme Jésus, frère Branham redémontra la chose même qui fit croire aux hommes que le vrai Messie était venu.


     Il était un voyant; il voyait, il vivait dans les deux mondes, le visible et l'invisible en même temps et transcendait les deux pratiquement tout le temps. Jésus dit: "Mon Père travaille, et je travaille. Le Fils ne peut rien faire de lui-même, il ne fait que ce qu'il vois faire au Père". Et voici que vient frère Branham en ce vingtième siècle et il agit exactement de la même manière.


     Les foules venaient de partout, toujours. Pourquoi? Parce que c'était une génération qui avait oublié ce qu'était Dieu. Nous allions à l'église, nous avions nos réunions sous la tente, mais nous avions oublié. Nous voulions Le voir.


     J'étais seul. J'étais un prédicateur. J'étais sincère. Je priais pour les malades. J'étais loyal envers mon organisation. Mais j'avais oublié. Nous faisions du mieux que nous pouvions. Cela me fut dit par des hommes qui, j'en suis sûr, étaient aussi sincères qu'ils pouvaient l'être. Mais ils avaient oublié.


     J'étais allé en Inde. Je voulais aider les gens; mais quand je rencontrai les Hindoux et les Musulmans, je ne pouvais gagner, car ils disaient: "Votre Bible n'est pas la Parole de Dieu; notre Koran est la Parole de Dieu. Jésus n'était pas Son Fils; Jésus n'était pas Son prophète. Mahomet est Son saint prophète". Je ne pouvais prouver qui était juste. Ils avaient un livre noir et j'avais un livre noir. Le mien était la Bible; le leur était le Koran. Quel était le bon? Ils croyaient le leur, je croyais le mien; mais il n'y avait pas de preuve.


     Je revins à la maison et j'entendis un sermon intitulé: "Si vous voyez Jésus, vous ne serez plus jamais le même". Je Le vis le matin suivant dans une vision, et ceci changea ma vie et me prépara pour ce que Dieu avait mis sur ma route --  l'homme de Dieu. J'avais vu le Seigneur, et aucun homme ne peut dire ce qui arrive quand cela se produit. Je savais qu'Il était vivant.


     Peu de temps après, on eût une convention, et frère Branham vint à Portland, dans l'Oregon. Notre convention devait se dé&rouler, j'étais le pasteur hôte, le secrétaire du district. Mais je devais partir, aller voir l'homme de Dieu. Ma femme y alla, et elle me raconta ce qu'elle avait vu. Je devais y aller!


     J'étais assis là, dans le troisième balcon du "Civic Auditorium" de Portland. Ce petit homme du Kentucky vint et se tint devant le micro, avec sa Bible serrée contre lui, et prêcha. Quel merveilleux message! Si simple.


     Il avait un langage des "montagnes", mais il était de Dieu. Dieu était en lui; je le savais. Il expliquait les Paroles de Dieu et agissait comme si elles étaient toutes vraies, aussi vraies maintenant que jamais.


     Quand il eut fini, plusieurs se tournèrent vers le Seigneur. Ils amenaient les malades devant lui, et ils défilaient devant lui. Il y en avait tant qu'il ne pouvait prendre du temps avec plusieurs d'entre eux. Je regardais et je pleurais. Après quelques minutes, il s'arrêtait pour prendre un peu de temps avec quelqu'un, parfois loin du micro, et je ne pouvais entendre ce qui était dit. Il semblait se dérouler quelque chose de merveilleux.


     J'entendais ceux autour de moi critiquer. Frère Branham nous avait parlé de la promesse de Jésus-Christ que, lorsqu vous imposeriez vos mains aux malades, ils seraient guéris; et que cela s'accomplirait, car la Parole de Dieu ne peut faillir. Les Écritures ne peuvent être brisées. Alors j'étais assis là, mon coeur plein, me réjouissant du fait que lorsqu'il toucherait ces gens, ils seraient rétablis.


     Il ne me vint jamais à l'idée que cela ne se produirait pas. je fus choqué quand j'entendis quelques personnes autours de moi critiquer dans la réunion même.


     Il s'arrêta à une petite fille, et il nous demanda de baisser nos têtes. Je l'entendis dire, sans vraiment élever la voix: "Esprit sourd et muet, je te commande dans le Nom de Jésus-Christ de quitter cet enfant et de ne plus revenir en elle". Mais il ne l'avait pas dit comme je l'avais entendu dire auparavant. il ne parlait pas comme les scribes et les pharisiens. Il parlait comme quelqu'un qui a de l'autorité. Il signifiait ce qu'il disait.


     J'étais prêt à l'aider. je voulais faire de mon mieux, et je suis sûr que la plupart ressentaient la même chose. Mais c'était terminé et le travail était achevé. Il l'avait dit et c'était terminé. Il avait dit au démon quoi faire et s'attendait à un résultat. Cette fille fut guérie avant même que j'eus relevé la tête. J'éclatai en sanglots. Oh, c'était merveilleux! Cette petite fille était parfaitement rétablie.


     Il me sembla que dix mille voix tournaient autour de ma tête et disaient: "Tu peux faire cela. C'est ce que Jésus faisait. C'est de la manière que Pierre et Jean le faisaient. Ce qu'ils faisaient dans la Bible peut se faire aujourd'hui. La Bible est pour aujourd'hui".


     La raison pour laquelle je dis cela: Plusieurs ne pouvaient comprendre le signe naturel qui était donné comme preuve; parce qu'à ce moment-là il prenait les gens par la main, et une vibration apparaissait sur sa main, indiquant la présence d'un mauvais esprit ou d'une maladie. Quand cela était chassé, sa main redevenait normale.


     Cela concernait grandement les théologiens et les chrétiens qui trouvaient cela nouveau. Ils n'avaient pas vu cela auparavant. pourquoi les gens criaient-ils comme cela, disant que cet homme avait un démon et qu'il était Belzébul - comment pouvaient-ils dire cela?


     Aussi, d'un autre côté, il y avaient ceux qui ne croyaient pas que c'était un démon et qui commencèrent à prier pur obtenir le même signe. je ne pouvais pas comprendre cela non plus. Cela ne me vint pas à l'idée, étant assis là, de regarder et désirer ce signe. Ce n'était pas de mes affaires. C'était le don de Dieu à une génération. Cela ne me vint pas à l'idée que c'était ce que je devais posséder. Mais tous ce qu'il fit, discernant les pensées et les besoins des gens, me démontrait Jésus en action. JE VIS JÉSUS CE SOIR-LÀ DANS LA FORME HUMAINE APPELÉE WILLIAM BRANHAM!


     Je voyais Dieu à l'oeuvre dans un montagnard du Kentucky. Je voyais la Parole de Dieu, la Parole vivante qui ne peut être brisée, démontrée sur la plate-forme. je ne vis pas un signe que je désirais. Je voyais que Dieu vivais aujourd'hui. 


     Un signe nous dit où aller vers quelque chose. Cela ne dit pas: "Voyez le signe! Je suis un signe!". Quel bien est-ce que cela pourrait faire? Le signe pointait. Mais vers quoi? Comment est-ce que mes frères prédicateur  pouvaient voir et ne pas comprendre? Comment pouvaient-ils dire que cet homme était un démon? Comment pouvaient-ils dire que ce n'était pas de Dieu? Comment un homme, un membre de l'église ou un chrétien peut-il voir et ne pas croire?


     Le signe est venu. Cela ne se répétera pas. Plusieurs vont le réclamer. Plusieurs vont le chercher. Plusieurs vont démontrer leur signe; mais cela ne se répétera pas.


     C'est cette génération qui est préordonnée de dieu pour ramener le Roi. Nous avons eu notre répétition. Nous nous sommes fait rafraîchir la mémoire. Nous avons marché où Dieu a marché. Dieu a tracé nos sentiers, nos villes, et nos rues en prenant la forme d'un autre. C'est aussi vrai qu'Il a marché avec nous, mais d'une manière extraordinaire, frère Branham était entouré de signes surnaturels pour pointer à nouveau vers cela. Oh Dieu, puissent mes frères chrétiens entendre ce qu'Il aura à leur dire ici ce soir.


     Cela me montrait Jésus au travail. Cela ajusta ma foi en l'Évangile pour mon jour. Ceci était le Saint-Esprit à l'oeuvre devant mes yeux. Cela me démontrait la puissance du Nom que j'ai reçu quand j'entrai dans la famille de Dieu. Ce Nom qui est au-dessus de tout nom dans les cieux et sur la terre. Je porte ce Nom. Le Dieu que ce Nom représente est en vous et moi. je n'ai pas de signe, mais j'ai Ceci. Devons-nous toujours le voir sur ses mains ou l'entendre le dire?


     "C'est ici, un nuage se tenant là-bas", disait-il. Il priait ou parlait et ça s'en allait. il el vit et nous en parla, et Dieu a même permis à la caméra de la capter pour nos yeux incrédules.

 

     Maintenant, laissez-moi vous donner ce témoignage, car je crois que c'est la volonté de Dieu que j'en parle. Nous sommes partis pour faire ce que nous avions vu frère Branham faire. Non pas discerner les pensées des gens, car cela ne peut être fait sans Dieu, mais annoncer les promesses de Dieu et demander à Dieu de les confirmer, ce qu'Il fit. Nous priâmes pour plusieurs personnes et beaucoup étaient merveilleusement guéries. mais nous n'avions jamais prié pour un sourd-muet.


     C'était dans le Kentucky, non loin de chez frère Branham, où la première petite fille vint dans la ligne, soude et muette. je suppose que c'était une chose extraordinaire pour moi, car quand j'étais petit garçon sur la ferme, mon papa pouvait parler le langage des signes avec un de ses amis qui venait de temps en temps. Je suppose qu'il venait à la maison parce qu'il ne pouvait communiquer avec tout le monde. Je m'étais toujours imaginé que ce serait une chose terrible. Peut-être est-ce pourquoi Dieu utilisa ce miracle pour ainsi changer ma vie.


     Je n'oublierai jamais comme j'étais content, lorsque cette petite fille vint, et comme il me semblait que le feu du Saint-Esprit brûlait en moi. Je sus que cette petite fille serait guérie, car le Seigneur le ferait. Nous priâmes pour elle. je fis de mon mieux pour prier exactement comme n'avais vu le frère Branham faire. je croyais avoir le même raison que le frère Branham pour que le démon m'obéisse. Ça devait être la même chose. Et, bien sûr, ça l'était, alors la petite fille fut parfaitement guérie, et je partis à la recherche de frère Branham.


     La première et la seule fois que j'allai chez lui, nous le trouvâmes, et frère Bosworth se tenait sur le porche de la petite maison ici à Jeffersonville. Il vivait dans une maison près du Tabernacle. Frère Branham était si doux et gentil envers nous et nous encouragea tellement. Il nous prit simplement dans ses bras, comme de petits garçons et nous encouragea. Il nous fit sentir que nous pourrions conquérir le monde.


     C'est ce qu'il voulait que les gens voient. Que s'ils faisaient seulement confiance à Sa Parole, cela s'accomplirait quand même. Il pria avec nous, nous bénit et parla avec nous. C'était un grand évènement dans notre vie.


     Nous nous dirigeâmes en Jamaïque, et en Jamaïque, des centaines et des centaines de miracles remarquables se produisirent, et plus de 9000 âmes vinrent à Christ.


     Nous sommes revenus en Amérique, et Dieu me parla un jour très clairement. Je ne dirai pas ce qu'Il me dit, car ce ne serait pas approprié de le faire ici. Cela était comme une voix.


     Après quelques jours, frère Bosworth m'appela de Flint dans le Michigan et nous y allâmes. Il me dit que frère Branham était très fatigué et avait demandé si je pouvais terminer la semaine de réunions. (Il avait entendu dire que nous avions été en Jamaïque.)


     Ce grand auditorium était plein et nous pouvions voir les merveilles de Dieu, alors que frère Branham se tenait là et prêchait la Parole (ce qu'il faisait toujours d'aborde). Alors il disait aux gens comment coopérer avec Dieu et expliquait ce signe dans sa main, cela se produirait s'ils croyaient. il priait que le Seigneur leur confirme ce qu'il disait et, bien sûr, à chaque fois il en était ainsi et des choses étonnantes se produisaient.


     Le soir vint où je dus prendre le micro, car frère Branham était parti. Alors que nous nous tenions là ce soir-là (bien sûr, cela aurait fait peur à n'importe quel jeune prédicateur), je me rappelle que j'ai prêché et alors ils appelèrent les gens pour la prière.


     La première personne était aveugle, une femme de couleur avec son chien-guide. Dans le naturel, j'était impressionné par le défi, mais à l'intérieur de moi il y avait tant d'assurance que Dieu était là. Dieu était là, et alors que je priais, je rappelais simplement au Seigneur Sa Parole qui avait été prêché par frère Branham. Que s'il témoignait pour le don, il témoignerait aussi pour Sa Parole. Cette fille cria de joie. Ses yeux s'ouvrirent. Le chien commença à japper, car il pensait qu'on avait fait mal à cette fille ou quelque chose. Depuis ce moment, une chose après l'autre se produisit - les grandes réunions de Puerto Rico et ensuite autour du monde dans quarante pays différents, pour vous dire: "Ceci est pourquoi Dieu envoya Son prophète nous enseigner"


     Je ne donne pas ce témoignage pour que vous disiez: "Oh, frère Osborn a un grand ministère aussi". Ce n'est pas mon but. Ici était seulement un homme ordinaire sans ces apparitions, surnaturelle, mais qui les avaient vus quand Dieu envoya le prophète. Ce signes l'avaient amené à l'alliance et il était parti avec l'alliance pour l'annoncer aux gens: que s'ils pouvaient croire, cela se produirait, et ne pouvait faillir. Et cela s'est accompli. Comment est-ce que ça s'est accompli? Comment expliquez-vous cela? Et les dix mille miracles que nous vîmes, comment expliquez-vous cela?


     Bien souvent je le regardais alors qu'il se tenait là et discernait les pensées des gens. ils pensaient qu'il était un diseur de bonne aventure, qu'il lisait leurs pensées, ou qu'il utilisait un autre truc. Il leur tournait le dos et leur prophétisait. Trois soirs de suite il le fit à Tulsa.


     C'est la Parole vivante que nous avons contemplée et nous avons vu Sa gloire parmi nous, nous témoignant en cette dernière génération par des signes et des miracles surnaturels. Préordonné de Dieu, cela croisa notre sentier pour nous montrer la Parole qui demeure éternellement et qui ne peut être changée. Cela est à jamais réglé dans le ciel. Cela est invincible. Cela ne peut être altéré.


     Certainement que Dieu voudrait que sans une autre pensée, nous le remercions pour le prophète, l'homme de Dieu, le signe du ciel, qui est venu pour nous donner la vie au crépuscule de cette génération.

 
[Tiré du livre du Pasteur André Morin, intitulé "La Biographie De William Branham", pages 540 à 547].

2011 Témoignage de Tomy Lee Osborn.
Powered by Joomla 1.7 Templates